« L’Union Musulman demande un poste constitutionnel. La communauté musulmane pas fine gagn so dû. Bisin donne enn deputy President musulman N°2 dans PTr, sinon pou éna ban dommage collatéraux », soutient Moideen Bashir, président de l’Union Musulmane. Il dit attendre du Premier ministre Navin Ramgoolam et du leader du MMM Paul Bérenger que les deux se ressaisissent. « Si zot pas donne enn poste constitutionnel enn musulman, veut dire ki zot pas bisin nu. Si zot rectifier zot tir, nu enn électorat arc-en-ciel et zot pu gagn full soutien l’Union Musulmane, comme cela a été le cas lors des élections précédentes cot nu fine bien donn enn coup main Deputy Prime Minister, Rashid Beebeejaun, et PTr. » Moideen Bashir demande que les politiciens cessent de faire des campagnes de dénigrement à l’égard de leur adversaire : « Nou pas bisin cone la vie privée ban politiciens. Dir nu ki zot programm, ki zot pu fer pu les 50 000 chômeurs. Le pays est économiquement à genoux. » En réponse à une question de la presse, Moideen Bashir a répondu que son parti se bat pour la justice. « Nu éna enn vision enn pays moderne, kot tout communauté senti zot mauricien. » Concernant la IIe République, il se dit pour mais avec des pouvoirs partagés équitablement entre le PM et le Président. « Mo dir bisin consentement population et expert international pu travaille lor la constitution. Nu oulé enn 2e république à la française ou à l’indienne. »