United Basalt Products Ltd, un des plus gros opérateurs du secteur de la construction – coté sur le marché officiel de la Bourse –, envisage de lancer une émission d’obligations sous la forme de placements privés. Par ailleurs, Bluelife Ltd et IOREC auraient un projet de fusion.
La compagnie United Basalt Products Ltd a annoncé son intention de lancer une émission d’obligations, laquelle se ferait sous forme de placements privés. Selon la direction, ces obligations pourraient être émises en une ou plusieurs tranches, se gardant toutefois pour le moment de préciser le montant qu’elle chercherait auprès des investisseurs. Elle explique cependant que l’émission d’obligation se situerait dans le cadre de la politique de restructuration des dettes existantes, incluant le recouvrement des emprunts non garantis à court terme ainsi qu’une partie des facilités financières obtenues de diverses institutions bancaires.
La direction d’UBP est de train de mettre au point les termes et conditions de cette émission d’obligations avant de rechercher l’aval des autorités boursières. La compagnie tiendra le public investisseur informé des développements futurs concernant cette émission.
Une autre société, BlueLife Limited, cotée sur le second marché boursier, le Development and Enterprise Market (DEM), étudie pour sa part la possibilité d’une fusion avec l’Indian Ocean Real Estate Company Ltd (IOREC), autre compagnie engagée dans le développement immobilier et les loisirs, et qui jouit d’ailleurs d’un solide savoir-faire dans la gestion de biens immobiliers. Cette fusion, estime-t-on dans les milieux de BlueLife Ltd, contribuera à une consolidation des actifs de la société et celle dont dispose IOREC dans Haute Rive Holding pour déboucher sur la création d’un « property holding with a strong and diversified asset base in view of creating shareholders’ value ».
BlueLife Ltd était anciennement connue sous l’appellation FUEL Properties Ltd avant la fusion entre les groupes sucriers FUEL et Deep River Beau-Champ. FUEL Properties et IOREC sont actionnaires à 50% chacune dans Haute River Holding, qui a lancé un grand projet de village intégré appelé Azuri. Ce projet, qui couvre plus de 40 arpents, doit être complété d’ici la fin de l’année. Il concerne la construction d’appartements, d’un complexe hôtelier, de boutiques, de restaurants, d’un établissement scolaire et d’un espace loisirs.
Par ailleurs, Gamma Civic Ltd n’a pas encore effectué de rachat de ses propres titres cotés sur le marché officiel de la Bourse, et ce conformément à une décision adoptée par le conseil d’administration de la compagnie en mars 2013. La direction de Gamma Civic a annoncé tout récemment qu’il n’y a pas eu d’interventions mensuelles pour le rachat des 6 662 500 actions envisagé au prix d’une roupie l’unité. Le capital souscrit de la compagnie demeurait à Rs 133,2 millions au 30 août dernier.
En revanche, CIEL Investment Ltd, société dont le titre est coté sur le DEM,  a effectué le mois dernier le rachat de 188 800 de ses titres dans le cadre d’un « share buy-back » annoncé en janvier 2013, portant ainsi le total à 5 785 357 actions. Selon la direction de CIEL Investment, il y a encore environ 44,5 millions d’actions « ordinaires » à racheter. Le capital de CIEL Investment s’élevait à Rs 1,8 milliard fin août.