Cinq femmes et 77 hommes ont intégré ce matin la Prison Training School de la Prison  centrale de Beau-Bassin pour des cours de garde-chiourme échelonnés sur un an. Le Commissaire des Prisons Jean Bruneau a rencontré les recrues et leurs proches ce matin pour le premier jour de formation.
Les 82 recrues, dont 77 hommes et cinq femmes qui ont débuté leur formation ce matin, sont âgés entre 20 et 26 ans. Les aspirants gardes-chiourmes recevront un training intensif sur une période d’un an. Ils passeront six mois dans la Prison Training School de Beau-Bassin et les recrues seront « on the field » dans le deuxième semestre dans les institutions pénitentiaires du pays.
Le premier jour de formation a été consacré à une visite guidée de la Prison centrale de Beau-Bassin et à la prise de connaissance du programme mis en place pour les cours. Le Commissaire des Prisons a confié au Mauricien ce matin que « les recrues seront formés en fonction de la nouvelle philosophie et du nouveau dynamisme que nous voulons insuffler au département des officiers de prison ». 
Jean Bruneau a précisé que l’accent serait mis sur l’esprit d’équipe, la formation physique, la maîtrise des techniques de défense et d’intervention en cas d’urgence. Ainsi la formation sera principalement axée sur les aspects concernant la sécurité et les techniques d’intervention. Les recrues prendront connaissance aussi des lois régissant la bonne marche d’une prison. Le Commissaire des Prisons a aussi expliqué son souhait de développer la culture de médiation et d’écoute, tout en assurant que les détenus purgent leur peine en accomplissant un travail productif.
S’adressant aux recrues et à leur proches, Jean Bruneau a fait ressortir que « today is undoubtedly a major turning point in your life and my advice to you is to keep on pursuing your dreams, efforts and ambition in that career you have chosen to embrace. It is indeed a great privilege to form part of that “prestigious state discilpined organisation” which is ours. Where emphasis is laid on self-discipline and where officers are trained to develop a culture of integrity, courage and dignity ».
Le Commissaire des Prisons a rassuré les recrues que la Prison Training School s’engage à fournir un service de haut niveau pour permettre aux aspirants gardes-chiourmes d’atteindre leurs objectifs. « My appeal to you is to invest yourself in your duties with absolute confidence and pride. To maintain pride in your work, you need to comply with rules and regulations of the department and thus meet the expectation of society. From today, everyone of you should be conscious that you are no more civilian but a public officer », a soutenu Jean Bruneau. Et d’ajouter : « You should be well aware that you have joined the Mauritius Prisons Service and be ready to assume full responsibility as an officer of our department. I have high expectations for your future growth. Each and every one of you is siffled with talents and I am sure that, if you try hard enough, you will flourish… »
Invité à commenter la situation dans l’univers carcéral, Jean Bruneau a affirmé au Mauricien qu’« il y a une volonté chez les officiers de prison de se surpasser pour réaliser les objectifs que nous nous sommes fixés ».