Les autorités pénitentiaires ont aménagé une prison spéciale pour des femmes détenues à Barkly au coût d’environ Rs 5 millions. Ce nouveau centre de détention logé dans les locaux du Correctional Youth Centre à Beau-Bassin a pour objectif d’offrir un environnement plus adapté aux détenues ayant des besoins spéciaux et un comportement difficile. Le lancement officiel est prévu aujourd’hui en présence du Commissaire des Prisons Jean Bruneau et de représentants des corps religieux.
La prison spéciale comprend une unité résidentielle dotée de douze cellules, d’une cour et d’un bureau. Un espace est prévu pour les visites dans un autre bâtiment, qui est séparé de l’unité résidentielle. Un mur a également été érigé entre le Correctional Youth Centre et la prison spéciale. Les travaux de construction, qui avaient débuté en mars 2010, ont pris fin en novembre 2010. Le département des Prisons a également entrepris des travaux afin de rehausser la sécurité du mur existant et a aménagé une nouvelle route menant vers la prison de Barkly.
La construction de cette prison fait suite à la décision des Services des Prisons de transférer les femmes détenues ayant des besoins spéciaux de la prison des femmes à Beau-Bassin. Puisque ces femmes fonctionnaient moins bien sur le plan des relations interpersonnelles et des compétences psychosociales, il s’est avéré nécessaire d’aménager une facilité séparée pour les loger. En septembre 2009, le Bureau du Premier ministre a donné son aval pour abriter les détenues ayant des besoins spéciaux dans une partie du Correctional Youth Centre de Beau-Bassin.
Afin de mieux encadrer ces femmes, des programmes spécifiques leur seront proposés de même qu’un soutien psychologique et social et une attention individuelle. Une équipe de quatre officiers est affectée à la nouvelle prison. Selon le Commissaire des Prisons Jean Bruneau, la petite taille de la prison spéciale, la capacité d’intervention immédiate d’un nombre restreint d’employés, la présence d’une structure rigoureuse et l’isolement de ces femmes ayant des besoins spéciaux d’une population plus nombreuse de détenues à la prison des femmes, inciteront les détenues avec des comportements difficiles à se montrer plus disposées à participer aux programmes et aux efforts de réinsertion sociale.
La prison des femmes de Barkly est devenue opérationnelle le 5 janvier 2012 et la première détenue y été transférée le lundi 9 janvier 2012. Son lancement officiel est prévu aujourd’hui en présence du Commissaire des Prisons et de représentants des corps religieux.