Cinq membres des Services des Prisons étaient récemment en visite au Royaume-Uni du 25 au 29 novembre dans le cadre d’une formation sur les différents types de serrures spécialement fabriquées pour les prisons.
La formation s’est tenue au Chubb Custodial Lock Industry (CCLI) à Wolverhampton où les cadres ont été accueillis par Mick Dunn, le formateur. Cette entreprise fabrique des serrures depuis plus de 180 ans. Étant le premier fournisseur de serrures au Royaume-Uni, CCLI travaille en étroite collaboration avec des experts et professionnels de l’industrie à l’échelle mondiale afin de concevoir, développer, fabriquer et, finalement, installer des serrures de garde dans les établissements sécurisés, tant au Royaume-Uni qu’à l’étranger.
La formation comprenait quatre séances théoriques et pratiques sur le mécanisme de serrure, la combinaison de clés, les contrôles d’entretien de routine, le système de contrôle des clés Chubb ainsi que le montage et le démontage des clés utilisées couramment aux Services des Prisons à Maurice. Les cinq officiers des Services des Prisons ont aussi effectué une visite à l’atelier où ils ont rencontré l’équipe technique ainsi que les travailleurs manuels. Ils ont ainsi pu prendre connaissance des différentes étapes dans la fabrication des serrures et des clés. L’équipe mauricienne a constaté de visu les tests effectués sur tous les objets et appareils en vue d’assurer la meilleure qualité de tous les produits et atteindre les normes en vigueur au Royaume-Uni et en Europe.
L’équipe s’était aussi rendue à la prison H.M.P. Oakwood, nouvellement construite à Healtherworth. Cette prison est une des plus grandes institutions carcérales d’Angleterre et du Pays de Galles. Les cadres mauriciens ont visité plusieurs parties de la prison, dont la salle de commande, le gymnase, les ateliers, les cellules et les lieux religieux. Était également au programme, une visite à l’usine ASSA ABLOY où les officiers ont pris connaissance des différents processus des systèmes de cadenas et serrures qui sont utilisés à des fins domestiques et industriels.
À la fin de la formation, les cadres mauriciens ont reçu des certificats du directeur du CCLI, Simon Teagle. Selon un cadre des Services des Prisons qui a effectué le voyage d’études, cette formation a été très bénéfique. « Nous allons mettre nos connaissances en pratique et aussi les partager avec d’autres cadres afin que le département des Services pénitentiaires puisse en bénéficier », souligne-t-il.