Les chiffres de la prison livrent leurs secrets. Des 3 527 internes recensés à la prison l’année dernière, 34% d’entre eux, soit un sur trois, s’y sont retrouvés pour n’avoir pas été en mesure de payer des amendes. Un autre fait qui mérite d’être relévé est que la durée de la peine pour un prisonnier sur quatre est d’un mois au maximum. Ces deux éléments avérés viennent confirmer le fait que le recours aux dispositions de la Community Service Order Act de 2009 aurait pu permettre d’atténuer le problème de surpeuplement à la prison. En 2011, 367 cas de Community Service Orders avaient été recensés. Force est de constater que la moyenne des dépenses assurées des fonds publics par tête de détenu est de Rs 500 par jour.
Les neuf prisons de l’île, qui ont une capacité pour accueillir 2 218 prisonniers, en attendant la mise en opération de la Prison de Melrose, abritent quotidiennement 2 600, soit une moyenne d’occupation de 117% avec une pointe de 127% et un plancher de 104%. Pas moins d’un millier étaient des prisonniers on remand. Un peu moins de 2 000 détenus sont âgés de plus de 30 ans avec 18 autres entre 14 et 17 ans. Ceux dans la fourchette d’âge de 26 à 30 ans et de 36 à 50 ans constituent la majorité de la population carcérale.
92% des détenus ont été condamnés à la prison pour plus d’une fois, alors que 16% des 3 726 purgent des peines pour des délits de trafic de drogue. 1 218 d’entre eux ont été incarcérés pour non-paiement d’amendement comme suit :
amende de moins de Rs 1 000 : 143
entre Rs 1001 et Rs 5 000 : 614
entre Rs 5001 et Rs 10 000 : 203
entre Rs 10 001 et Rs 20 000 : 92
entre Rs 20 001 et Rs 25 000 : 14
plus de Rs 25 000 : 152.
La situation quant à la durée d’emprisonnement est révélatrice à plus d’un titre quand on constate qu’en 2011 un prisonnier sur quatre (26,4%) avait été condamné à moins d’un mois. Plus de la moitié (55,6%) des prisonniers a été condamnée par les tribunaux à moins de 18 mois, poussant les auteurs du rapport à souligner que « reducing imprisonement by imposing alternative sentences can improve prisons conditions and treatment of offenders thus decreasing reoffending rate, cost to government and ensuring better prisons management. »