Rationaliser les cours offerts pour être plus efficient. La mesure du gouvernement consistant à offrir l’enseignement supérieur gratuit dans les institutions publiques amène les doyens de différentes facultés de l’université de Maurice (UoM) à se réunir pour réviser l’offre des programmes.

« Il nous faut rationaliser les cours que nous offrons en fonction des nouveaux paramètres mis en place suite à la révision des frais payés par les étudiants », explique une source à l’UoM. Selon elle, cette démarche est importante pour diminuer les heures excessives d’enseignement pour les chargés de cours à temps partiel.

« Nous essayons de tout optimiser au niveau “undergraduate” pour que nous soyons financièrement efficients », ajoute-t-elle. Déjà la baisse des frais administratifs à l’UoM, dit-on, pourrait impacter sa situation financière.

Ainsi, une dizaine de cours seront bientôt enlevés. « Tous les cours qui ne sont pas rentables ou des cours qui sont similaires ne seront plus offerts », a-t-elle fait ressortir. Ces cours seront remplacés par d’autres afin de pouvoir répondre à la demande du marché dans de nouveaux domaines.

Alors que la mesure du gouvernement ne vise que les “undergraduates”, l’UoM mettra davantage l’accent sur le “postgraduate” à l’avenir. « Cette mesure nous donne raison aujourd’hui », a fait ressortir la même source.

Aussi, a-t-on appris, l’UoM explore de nouveaux partenariats dans le secteur de l’intelligence artificielle et de la “blockchain”. « Nous discutons avec des partenaires clés dans ces domaines pour que nous puissions offrir des cours de haute facture qui représentent les métiers de demain », a-t-elle déclaré.

Les cours qui bientôt offerts seront conçus avec la collaboration des acteurs internationaux.