Le ministre de l’Éducation tertiaire Rajesh Jeetah a annoncé une nouvelle fois, hier lors de la deuxième édition du Mauritius International Knowledge Investment Forum (MIKIF), le début des travaux de construction de campus universitaires cette année. Son ministère devrait lancer prochainement l’appel d’offres en vue de démarrer ce projet qui devait voir le jour il y a un an. Des responsables d’institution d’enseignement supérieur se posent quant à eux des questions par rapport à l’aboutissement de ce projet.
C’est à l’ouverture de la première édition du MIKIF en 2012 que Rajesh Jeetah avait déclaré, une première fois, le début des travaux de construction de deux campus universitaires à Montagne-Blanche et à Pamplemousses en juin dernier. Ce projet n’a cependant pas encore été concrétisé alors que le lancement d’appels d’offres avait été annoncé à plusieurs reprises.
Rappelons que le ministre avait aussi fait état de la construction de deux autres campus à Rose-Belle et Highlands en vue d’augmenter le nombre de diplômés d’ici à 2015. Ils devraient tous être dotés d’appartements permettant d’accueillir les étudiants étrangers.
En annonçant à nouveau que ces campus seront construits cette année, Rajesh Jeetah a précisé hier que son ministère « était au stade final pour le tendering ». Or, les travaux concerneraient cette fois que des campus à Montagne-Blanche et à Bagatelle. Un retard au niveau administratif, avait alors expliqué le ministre, n’a pas permis d’avancer avec ce projet l’année dernière. Idem pour la construction d’un campus universitaire à Rodrigues.
Des responsables d’institution d’enseignement supérieur se posent quant à eux des questions par rapport à l’aboutissement de ce projet car il était prévu que d’autres institutions s’installent dans ces endroits. « Chaque année, nous faisons des efforts pour introduire plus de cours et augmenter le intake des étudiants. Rien n’a toutefois été fait jusqu’ici du côté du ministère pour qu’il y ait plus de places afin d’accueillir ces jeunes », disent-ils. Par ailleurs, il arrive dans certaines institutions que les étudiants patientent afin de pouvoir utiliser les facilités offertes et pour lesquelles ils payent.
Les nouvelles universités devraient offrir des cours dans divers domaines, dont le tourisme, le développement durable et les langues. Dotés d’infrastructures modernes, le campus de Beau-Plan et ceux à venir devraient abriter un Science and Technological Park afin d’encourager la recherche.