Les Graduation Fees à l’Université de Maurice, qui ont été augmentés à Rs 1 400, sont maintenus pour 2016/2017. L’Union des étudiants s’active déjà à trouver des moyens de lutter contre cette décision ratifiée par le conseil de l’Université de Maurice. Son souhait est que les frais restent à Rs 650.
« Nous savons qu’une enquête est en cours pour savoir s’il faudra baisser ou laisser les frais à Rs 1 400. Nous attendons les retombées de l’enquête avant d’aller de l’avant », soutient Saahir Goolfee, président de l’union de l’UoM. Selon lui, si l’enquête détermine que la hausse est injustifiée, les diplômés obtiendront leur remboursement. Au cas contraire, tous les étudiants devront obligatoirement s’acquitter de ces frais. Saahir Goolfee avance que le souci des étudiants concerne la cérémonie de remise de diplômes. Pour lui, la qualité de la toge laisse à désirer car c’est la même qui est utilisée par des milliers d’étudiants. De plus, il déplore que l’UoM n’ait pas changé de lieu pour tenir la cérémonie. « Nous aurions dû louer de grands espaces pour que tous les étudiants et leur famille puissent facilement avoir accès. En ce moment, l’étudiant ne peut que faire entrer deux personnes », dit-il. De plus, Saahir Goolfee mentionne qu’une telle démarche permettra également à l’UoM d’organiser moins de cérémonies.
D’autre part, suite à la deuxième manifestation des étudiants contre la hausse des Graduation Fees, Saahir Goolfee avance avoir eu vent que l’UoM logera des actions légales contre les manifestants. Il précise que l’action de l’UoM se verra dans un mois. En attendant, il avance que les étudiants restent mobilisés. Toutefois, il fait ressortir qu’un froid s’est installé entre l’union des étudiants et la direction de l’établissement tertiaire. « La direction ne veut pas nous rencontrer car nous avons dévoilé ce qu’elle fait », dit-il, en qualifiant de « lâches » les responsables à la direction de l’UoM. Pour lui, le vice-chancelier, Dhanjay Jhurry, a tous les pouvoirs de faire baisser les frais de remise de diplômes.
Par ailleurs, la direction de l’UoM a répondu aux arguments de l’Union des étudiants. Dans un communiqué émis la semaine dernière, l’UoM soutient qu’il est « inappropriate and misleading to ask the Vice-Chancellor to review and lower any Fees at the UoM ». Il ressort que lors de la 440e rencontre du conseil tenu mercredi après-midi, la décision a été prise à ne pas réduire ces frais. Pour l’année financière 2017/2018, ces frais augmenteront à Rs 1 800.