Faisant plusieurs parenthèses pendant son discours d’une durée d’une quarantaine de minutes, Le Premier ministre, Navin Ramgoolam devait une nouvelle fois laisser planer le flou sur ses véritables intentions politiques sans jamais faire référence à une éventuelle alliance de son parti le PTr avec le MMM : « Se pas lor lagazet ki pou conne strategie. Zamai mo pas pou accepter seki mo pas dakor ek mo pena lintention blie dimoune ki finn soutenir mwa. Mo pas kontan sime fasil. Mo prefer simin zepingle, dan diffikilter ki ena la gloire. Pou feray vinn lacier, bizin pass li dan dife, bizin sof li. » 
Il avait a donné le ton de son discours en faisant référence à la coupe du monde de football qui se tiendra à partir de demain au Brésil. Il a d’emblée fait une comparaison de la situation de l’enseugnement à Maurice et celle du Brésil, qui , selon lui,  aconstruit plus d’institutions tertiaires que primaires. Ce qui fait dire à Navin Ramgoolam que tous les enfants Brésiliens n’ont pas l’égalité des chances dès leur tendre enfance, contrairement aux jeunes mauriciens.
Il devait ensuite s’appesantir sur les difficultés, rencontrées par Sir Seewoosagur Ramgoolam ayant mené à  l’aboutissement de la toute première université de Maurice, à Réduit. Et devait plus tard se féliciter car, dit-il, « ce fut toujours les travaillistes qui sont derrière la création des campus universitaires.»
Faisant référence à l’homme visionnaire qu’était son défunt père, SSR, il devait déclarer ceci : « Kifer get zis zot bout nez nez? Se seki mo dir mo bann colleg minis. Nek cause Reforme Electorale, la realite pas di tout sa ! La gazet pe manipile lopinion. Ou bizin servi ou lesprit. »
Et d’ajouter plus tard : « Enn gouvernan socialiste vinn en aide bann povres ek corriz bann injustiss. Se pas dan nom ki enn gouvernman li socialiste mais dan l’action. »  
A l’issue de son discours, Navin Ramgoolam a affirmé qu’une entité responsable de la qualité de la gestion et de l’enseignement  pour tous les campus sera mise sur pied.
La pose de la première pierre d’un nouvel campus de 50 arpents, à Pamplemousses, à coté du Cardiac Center de l’hôpital SSRN, s’inscrit dans le cadre de l’obtention de 2000 arpents de terres sous le Mauritius Sugar Producers Association consacrés à la construction de campus universitaires.
Etaient également présents le ministre de l’Enseignement Supérieur, Rajesh Jeetah, qui n’a cessé, pendant son discours, de féliciter et de remercier le Premier ministre, Navin Ramgoolam pour sa vision, les ministres Anil Bachoo, Mukheswar Choonee et Satish Faugoo de même que de nombreux deputés dont certains arboraient des cravates ou vêtements rouges.