Le président du Parti travailliste, Patrick Assirvaden, et l’ancien ministre et membre du PTr, Cader Sayed-Hossen, ont dû s’acquitter d’une caution de Rs 7 500 chacun et signer une reconnaissance de dette de Rs 50 000 pour recouvrer la liberté. Les deux membres du Parti Travailliste ont comparu en cour de Curepipe, ce jeudi 18 avril, sous une charge provisoire de « remaining in an unlawful gathering after being warned by police officer ». 

Patrick Assirvaden et Cader Sayed-Hossen n’auront pas le droit de quitter le pays et devront se présenter au poste de police le plus proche de leur maison, les dimanches entre 6h et 18h. Leur prochaine comparution est prévue pour le 6 mai.

Pour rappel, il est reproché à Patrick Assirvaden et Cader Sayed-Hossen d’avoir participé à une manifestation à St Paul où des habitants étaient dans la rue se plaignant d’eaux usées se déversant dans leurs cours.