— Ah ben, tu as suivi le Parlement à la télé mardi dernier ?

— Aio, je suis fatiguée avec ça. C’est toujours la même affaire. Je préfère regarder une telenovela.

— Alors, tu as raté. Tu n’as pas vu Bérenger faire son walk-out.

— Encore ! Tu vois : chaque semaine il y a un walk-out ou une expulsion. Un coup, c’est pour le leader du MMM, l’autre coup c’est pour le leader de l’opposition, une autre fois c’est pour celui du MP. C’est devenu normal. Qu’est-ce qu’il a fait comme ça Ton Paulo pour que la Speakrine la mette dehors.

— Elle n’était pas là.

— Ah bon ? Et qui a order out Bérenger alors ? Le Deputy ?

— Lui-même.

— Mais il n’a pas été obligé de démissionner parce qu’il est cité dans le rapport de la Commission sur la drogue.

— Oui, lui il a démissionné, mais il a été remplacé.

— Par kisenla ?

— Par celui qui était le Chief Whip du gouvernement ?

— Soodhun ? Il n’est pas encore parti pour devenir ambassadeur en Arabie Saoudite, lui ?

— Non, Soodhun, il est président du MSM, pas Chief Whip du gouvernement.

— Je croyais que c’était la même affaire, moi. Alors Soodhun n’est pas parti pour son poste à Rs 17 millions par mois ?

— Non, toi.

— Mais pourquoi ? Comment peut-on refuser un job comme ça ?

— Il a dit qu’il ne peut pas abandonner son parti et son pays.

— Tu crois que vrai même il a eu cette proposition, ou bien il a tout inventé pour faire son intéressant ?

— Avec lui, on ne sait jamais. En tout cas, il n’est pas parti en Arabie Saoudite.

— C’est kisenla le nouveau Deputy Speaker ?

— C’est Bobby Hurreeram. — Jamais entendu parler. D’où il sort lui ?

— Mais du Parlement, toi. C’est un député du MSM.

— Tu sais, il y a plein de députés qu’on ne connaît pas, parce qu’ils ne disent pas un mot. Comme celui qu’on connaît plus la langue

— et une autre partie de son anatomie

— que sa voix.

— De qui tu veux parler ? Aio, oui je vois. Celui qui avait tiré une photo de son affaire et qui l’avait envoyé par SMS à une fille.

— Ça même il a fallu que cette affaire arrive pour qu’on sache que c’était un député. Alors pourquoi il a mis dehors Bérenger le nouveau Deputy Speaker ?

— Parce que Bérenger a refusé de retirer un mot « unparliamentary » qu’il avait utilisé avant.

— Qu’est-ce qu’il a encore utilisé comme gros mot, Bérenger ? C’est vrai qu’il a une collection. Une fois il avait dit qu’il fallait qu’on trouve un mari à Nita Deerpalsing. Une autre fois il a dit que Rama Sithanen avait « enn lake chat ». Je passe sur les voleurs, menteurs, gopia, bouffon, etc. Qu’est-ce qu’il a utilisé comme « unparliamentary word » cette fois-ci ?

— Pinocchio.

— Quel mot, tu as dit ?

— Pinnochio.

— Qu’est-ce que tu racontes ? C’est pas comme ça même que Bérenger appelle Pravind de temps en temps ? Pravind n’avait jamais protesté jusqu’à maintenant.

— C’est pas Pravind qui a protesté, c’est Sinatambou.

— Le ministre biscuit ? Attends un coup-là. Sinatambou a protesté parce que Berenger a appellé Pravind Pinocchio ?

— C’est pas Pravind que Berenger a appelé Pinocchio, mais Sinatambou lui-même.

— Et alors ?

— Et alors Sinatambou a protesté, a dit que c’était une insulte. Le Deputy Speaker a demandé à Bernger de retirer le mot, ce que Bérenger a refusé. Alors, le Speaker a ajourné le Parlement, puis quand il est revenu, il a dit à Bérenger que Pinocchio était un « unparliamentary word » qu’il devait retirer. Bérenger a refusé et les députés MMM et PTr ont fait un walk-out.

— Tu veux dire que le nouveau Deputy Speaker a dit que Pinnochio était un « unparliamentary word » ?

— Oui, toi.

— Pinocchio. C’est bien le nom de cette marionnette dans une histoire pour petits enfants-là ? Cette marionnette dont le nez s’allonge à chaque fois qu’il ment ?

— Je crois que c’est ça même. — Ce nom là est « unparliamentary » ?

— Oui, toi. C’est ce que le Deputy Speaker a dit dans son ruling.

— Si c’est comme ça, tous les noms des héros des histoires pour enfants sont également « unparliamentary » Si c’est comme ça, ceux qui disent que le Parlement est comme une grande cour de récréation ont raison.

— Pourquoi tu dis ça ?

— On a un ex-ministre, Soodhun, qui croit que ses mirages sont des contes de mille et une nuits. On a un ministre qui se reconnaît dans le personnage de Pinocchio avec un Deputy Speaker qui trouve ce nom « unparliamentary ». En tout cas, une affaire est sûre.

— Quelle affaire ?

— Avec des rulings pareils, le nouveau Deputy Speaker va finir par se retrouver dans le Guinness Book of Records ! Et tu me demandes pourquoi je ne regarde pas le Parlement à la télé ! ?