Après plus de deux semaines de campagnes électorales intensives sur le campus de Réduit, les quelque 10 000 étudiants de l’Université de Maurice sont appelés à élire leurs représentants aujourd’hui et demain. Durant ces deux jours, la communauté estudiantine est grandement encouragée à aller voter car chaque année, le taux d’abstention est d’environ 50 % principalement en raison des promesses non tenues des élus.
Parmi les équipes qui sont en lice, l’on retrouve une fois de plus United Campus, United Students, Students Power et une vingtaine de candidats indépendants. Comparé aux années précédentes, la campagne électorale à l’UoM a été quelque peu morose cette année. Déjà, l’absence de banderoles et des couleurs sur le campus indique depuis plus de deux semaines un manque d’excitation chez ces jeunes qui d’habitude chaque année se laissent emporter par la fièvre des élections. Cette année, les élections de l’Union des étudiants se déroulent d’ailleurs plus tard que d’habitude. La raison évoquée : « Il y a eu pas mal de congés publics les mercredis qui ont chamboulé l’emploi du temps. D’habitudes les élections se font le mercredi et jeudi et ce n’était pas opportun de tenir des élections le lendemain d’un congé public ».
D’autre part, le manque d’ambiance sur le campus de Réduit cette année est expliqué par le fait que la majeure partie des étudiants font actuellement les class tests alors d’autres sont en examens. Les étudiants seront amenés à élire quatre candidats qui feront partie des membres du comité directeur, et cinq autres candidats qui représenteront leurs facultés respectives. L’Union des étudiants a pour mission de représenter les intérêts estudiantins au sein de l’Université et de la communauté, de créer un sens de l’esprit d’étudiant, et de fournir les services utiles et nécessaires aux étudiants pendant leur parcours à l’UoM. Les votes de quelque 10 000 étudiants sont attendus aujourd’hui et demain, mais d’après les statistiques des années précédentes, moins de la moitié iront voter.
Des jeunes rencontrés par Le Mauricien sur le campus sont d’avis que chaque année, les élections de la Student Union perdent de leur ampleur car « les étudiants sont lassés par les promesses non-tenues et les mêmes propagandes ». « Nous remarquons que les projets de changements se ressemblent tous alors que tous les ans nous ne voyons rien de concret », soulignent des étudiants de deuxième année. Les nouveaux venus, quant à eux, sont bien disposés à vivre cette nouvelle expérience.
Du côté de l’équipe sortante, qui a rendu public son bilan vendredi dernier, c’est un autre son de cloche. Faisant un bilan du travail de son équipe durant l’année académique écoulée, le président sortant dit avoir « la konsians kler ». Harvind Jeeool affirme que c’est la première fois que la Student Union a pris l’initiative de rendre public son bilan. Parmi les projets qui ont déjà obtenu l’aval de l’administration de l’UoM et qui sont en voie de finalisation, l’on retrouve l’aménagement de Bus Shelters, des Study Areas et l’installation de 475 nouveaux ordinateurs. Les résultats des élections seront connus demain après-midi.