Actuellement à Maurice dans le cadre de la conférence de l’Indian Diaspora, le Pr Chandersen Choenni des Pays-Bas est venu animer une série de conférences sur l’immigration et l’intégration des populations hindoues dans des pays étrangers. L’Université de Maurice l’accueille ce soir pour un exposé sur le modèle décryptant les tendances d’intégration des populations hindoues dans divers pays y compris Maurice.
Le Pr Chandersen Choenni, chercheur de renom et spécialiste en matière de migration des Indiens du Suriname au Pays-Bas, anime aujourd’hui une conférence à l’Université de Maurice sur, entre autres, l’étude de la migration, l’histoire et l’intégration des Indiens du Suriname aux Pays-Bas. Près de la moitié de cette population (environ 160 000) aux Pays-Bas est de descendance indienne qui constitue d’ailleurs le plus grand groupe au Suriname (135 000).
Les expériences collectives des Indiens du Suriname, indique-t-on, sont importantes, surtout en ce qui concerne la pertinence des discussions actuelles sur la migration et l’intégration. L’exposé du Pr Chandersen Choenni consistera aussi en une analyse approfondie du modèle décryptant les tendances d’intégration de la population hindoue dans divers pays y compris Maurice. Il se concentrera sur les pays comme les Fidji, la Trinité-et-Tobago et Guyana.
Le chercheur tentera de déterminer, à travers des études systématiques de cette migration, les facteurs qui causent différentes tendances d’intégration allant de la population, les ambitions des leaders des groupes hindous et l’attitude des autres groupes ethniques à leur égard. « En dehors de l’Inde, leur pays d’origine, les hindous semblent fonctionner relativement bien en tant que groupe. Ils sont capables de s’intégrer dans la structure de la société d’accueil et de conserver leur patrimoine culturel », soutient le Pr Choenni.
L’expert, d’origine indienne et né à Paramaribo (Suriname), mène par ailleurs d’autres études internationales en ce sens en collaboration avec la Anton de Kom University du Suriname et le Govind Ballabh Pant Institut à Allahabad University en Inde. Le Pr Choenni, qui a immigré aux Pays-Bas en 1972, possède une maîtrise en sciences politiques et a obtenu son doctorat en sciences sociales à l’Université d’Utrecht en 1995 sur la thèse « La couleur dans les forces armées néerlandaises ». Il est auteur de plusieurs publications sur les migrations indiennes et l’intégration. C’est en 2010 qu’il a été nommé professeur à la Lalla Rookh Diaspora Chair à la Free University d’Amsterdam.
Le Pr Choenni occupe actuellement le poste de conseiller auprès du département de la Connaissance et de la Recherche du ministère néerlandais de logement, de l’Aménagement du territoire et de l’environnement. Il a travaillé comme chercheur à l’Université d’Utrecht, à l’Université de Leiden et au Bureau national de lutte contre le racisme aux Pays-Bas. Il a été actif dans les organisations du Suriname de protection sociale et siège actuellement au conseil d’administration de trois organisations non gouvernementales.
Soulignons aussi qu’un mini-Pravasi Bharatiya Divas se tiendra pour la première fois à Maurice les 27 et 28 octobre.