Si le bruit court sur le campus de Réduit qu’une enquête a été initiée par le Staff Committee de l’Université de Maurice sur la Doyenne de la Faculté de Droit et de Gestion à la suite des allégations d’abus de pouvoir, le Dr Anita Ramgutty-Wong est catégorique : « Je n’ai jamais eu d’audience avec le Staff Committee et je ne savais même pas qu’il y avait une enquête ». La doyenne de la Faculté de Droit et de Gestion évoque la thèse d’un complot contre elle.
Ce problème est survenu après le départ de l’ancien vice-chancellor le Pr Konrad Morgan et la mise sur pied du nouveau Staff Committee. Une poignée d’employés se disant être des concerned staff of FLM (Faculty of Law and Management) ont envoyé une lettre à l’acting vice-chancellor, le Dr Hussein Subratty, pour critiquer la manière de procéder de la doyenne de la faculté, le Dr Anita Ramgutty-Wong. Ce courrier comporterait des allégations quant à d’éventuels abus de pouvoir, de traitements préférentiels à certaines personnes et de dépenses jugées inutiles.
Au Mauricien, le Dr Anita Ramgutty-Wong souligne n’avoir jamais vu la lettre en question. « La moindre des choses serait de me montrer ce courrier. Je n’ai vu ni la lettre ni les noms des signataires », souligne la doyenne de la Faculté de Droit et Gestion. Elle indique cependant que l’acting vice-chancellor lui avait écrit pour lui demander des éclaircissements au sujet de son contenu. « Ce que j’ai fait… », précise-t-elle.
Le Dr Anita Ramgutty-Wong déclare aussi n’avoir jamais eu d’audience avec le Staff Committee. « Si une enquête a été menée alors on ne m’a pas donnée la chance de m’exprimer », dit la doyenne de la Faculté de Droit et Gestion. Elle déplore ainsi la manière de procéder de l’administration centrale.
Concernant les accusations d’abus de pouvoir et de dépenses inutiles, le Dr Anita Ramgutty-Wong est catégorique : « Je n’ai rien à me reprocher ». Elle pense d’ailleurs qu’il s’agit d’un « complot ». « C’est tellement facile de faire des allégations sous couvert d’anonymat. Ce sont des gens qui refusent d’entrer dans des débats d’idées. La démarche aurait pu être différente… », soutient la doyenne.  
Selon le système de rotation, la doyenne de la Faculté de
Droit et Gestion devrait être prochainement appelée à occuper les fonctions d’acting vice-chancellor après le Dr Hussein Subratty. « Si l’Université de Maurice décide de mener une enquête, je l’accueillerai favorablement », soutient le Dr Anita Ramgutty-Wong. « La Faculté de Droit et Gestion est la plus grande des facultés de l’UoM. Un travail extraordinaire y est fait chaque jour. Les stakeholders attendent beaucoup de nous », conclut-elle.