L’Implementation Committee, nommé par l’UOM Council pour se pencher sur les modifications qui devraient être apportées au plan de restructuration du Pr Konrad Morgan, a finalement soumis son rapport lundi. Une copie a été remise aux membres du conseil pour analyse lors d’une nouvelle réunion prévue jeudi. Cette rencontre devrait être décisive pour la mise en oeuvre de la nouvelle structure de l’Université de Maurice. Alors que ce plan concerne aussi les schemes of services des employés, les trois syndicats de l’UoM indiquent n’avoir pas reçu le document.
Avoir une copie de ce rapport en main relève d’une grande importance pour les syndicats de l’Université de Maurice (UoM) étant parties prenantes à l’époque où l’ancien vice-chancellor Pr Konrad Morgan le rédigeait. Ils estiment que leur avis compte dans le cadre de l’adoption du plan de restructuration. Les syndicalistes trouvent aussi « bizarre » que le Conseil d’administration n’ait pas jugé important de leur faire parvenir une copie du rapport alors que tous les membres du UOM Council l’ont reçu.
Les trois syndicats de l’UoM – University of Mauritius Academic Staff Union, University Technicians’ Union et University Staff Union – expliquent l’importance de leur participation dans l’implémentation du nouvel organigramme : « Ces changements concernent les employés de l’UoM, surtout avec les nouveaux schemes of services. Il est donc important que nous ayons le rapport afin de le consulter pour pouvoir ensuite donner notre avis, s’il y en a, avant que le conseil n’aille de l’avant avec la mise en oeuvre du plan », s’insurgent-ils. Et d’ajouter : « Si jamais le conseil compte nous donner le rapport, le fera-t-il à la veille de la réunion afin que nous n’ayons pas suffisamment de temps pour l’analyser ? »
Les membres seront appelés, lors de la réunion de l’UoM Council jeudi, à finaliser le plan de restructuration. « C’est l’étape finale », indique-t-on. Bien que l’Implementation Committee affirme n’avoir pas changé grand-chose au plan, les syndicalistes se disent toutefois méfiants. « Si le plan n’a pas changé, pourquoi autant de réticence à nous montrer le rapport », disent-ils.
Sur le campus du Réduit, on est catégorique : « Il y a un seul plan Morgan ! » Contacté par Le Mauricien, le Pr Soodursun Jugessur, président de l’UOM Council, nous a fait comprendre que les syndicats devraient bientôt recevoir une copie du rapport. Il n’a cependant pas indiqué quand le conseil comptait l’envoyer aux présidents des trois syndicats.