Lors d’un point de presse hier, le vice-chancelor de l’UoM, le Pr Konrad Morgan a présenté un Safety Management Plan pour l’année 2012-2014. Ce programme fait suite à une étude sur la « Health and Safety » sur le campus (commandée par la direction) qui a révélé que plusieurs « clauses de l’Occupational Health and Safety Act n’ont pas été respectées par l’UoM ». Des recommandations ont ainsi été faites pour y remédier.
Depuis sa création, c’est la première fois que l’Université de Maurice (UoM) commande un rapport sur la Health and Safety sur le campus. L’étude a révélé que « 25 clauses de l’Occupational Health and Safety Act n’ont pas été respectées par l’UoM ». Des lacunes ont été relevées dans le système de sécurité mis en place en cas d’incendie parmi tant d’autres. « It was determined that the current level of protection against fire may endanger the safety of employees and students significantly. The risks were assessed very high », peut-on y lire dans le rapport. Le document recommande ainsi à l’institution tertiaire de revoir toute sa stratégie de contrôle de fuites pour assurer que tout le campus soit protégé en cas d’incendie. Les autres manquements soulignés dans le rapport : la surpopulation et le manque d’infrastructures, des équipements ne respectant pas les normes de l’Occupational Health and Safety Act, des issues de secours obstruées, des équipements obsolètes éparpillés sur le campus et l’accès à des produits de laboratoire périmés.
À l’issue des recommandations, l’UoM est venue de l’avant avec une Safety and Health Policy en vue d’améliorer la sécurité du personnel, des étudiants et du public en général sur le campus. À cet effet, plusieurs changements ont été apportés pour remédier aux problèmes jugés prioritaires. Un projet est en cours pour remplacer tous les équipements vétustes. Des Health and Safety Committees ont été mis sur pied pour suivre la situation de près. « To ensure that all staff, students and vistors on campus are properly informed of Safety and Health Risks, we shall be providing safety signs and notices in all buildings on the campus », a indiqué le Pr Morgan. À cet effet, un appel d’offres a été lancé en septembre dernier et un pre-bid meeting a eu lieu avec les soumissionnaires la semaine dernière. L’Institution procède par ailleurs au recrutement d’un Health and Safety Officer, alors que trois de ses employés se sont inscrits en vue d’un Bsc en Occupational Safety and Health. Pour ce qui est de la sécurité dans les laboratoires, le vice-chancelor souligne que « to ensure better health of our staff handling hazardous substances, we have reviewed our existing medical surveillance programme ». Pour remplacer les équipements des laboratoires, un appel d’offres a été lancé il y a quelques mois.
Afin de promouvoir un comportement sain sur le campus, il importe également de communiquer et divulguer des informations. D’où un Emergency Plan qui comprend des exercices de simulation, fait ressortir le Pr Morgan. Chaque faculté sera appelée sous peu à organiser son propre fire drill. À noter que l’Université de Maurice dispose d’une somme de Rs 80M pour les travaux de rénovation. Une partie de cette somme a déjà été dépensée pour effectuer les changements précités et l’Institution compte s’engager dans d’autres travaux de rénovation l’année prochaine. « The University is determined to rectify any of its health and safety challenges », a conclu le vice-chancelor.