Rajesh Bhagwan : « Je dénoncerai l’opacité du Urban Terminal le 9 avril au Parlement »

Un seul soumissionnaire a répondu à l’appel d’offres de la municipalité de Beau-Bassin/Rose-Hill pour la construction de l’Urban Terminal de Rose-Hill. La date butoir pour la soumission des propositions était le 14 mars. Un High Powered Committee a été mis sur pied pour évaluer la proposition, selon le premier magistrat de la ville, Ken Fong. L’unique candidat va-t-il respecter les critères établis sur le tender document ?

Des zones d’ombres subsistent sur le dernier appel d’offres envoyé aux soumissionnaires. Deux changements d’envergure sont notés sur les nouveaux documents. Alors que le conseil municipal s’était privé de la location à bail à Rs 19M lors du premier appel d’offres en mars 2018 — ce qui avait provoqué une fronde menée par le conseiller de l’opposition Zaed Nanhuck —, l’on retrouve sur le dernier document que « the Municipal Council of Beau-Bassin/Rose-Hill/Government of Mauritius will lease to the successful applicant a portion of around 1A94p of land on a 60-yr lease at a rental value of Rs 1,225,000 yearly. » Cette somme, qui sera remise annuellement par le promoteur à la mairie des villes sœurs, permettra à la municipalité d’assumer ses responsabilités en ce qu’il s’agit des services de nettoyage, d’entretien de l’éclairage public, des ouvrages de drainage ainsi que des systèmes d’approvisionnement en eau et d’assainissement en place.

Quelle est la raison de cette volte-face ? Selon Ken Fong, ce changement était nécessaire afin de se conformer aux recommandations du rental of land tel que déterminé par le real estate departement du ministère des Finances. La deuxième interrogation concerne la décision de la mairie d’enlever du projet l’item optionnel lié à la construction d’un marché moderne, des places de stationnement « and other commercial developement along Duncan Taylor ». Ce changement fait suite aux recommandations faite, par le biais d’une missive, du ministère des Administrations régionales, en date du 26 février 2019, vu que l’item optionnel nécessite d’être traité sous un schéma de financement du Bill Operate Transfer (BOT).

Joint au téléphone, le conseiller du PMSD Zaed Nanhuck indique que « c’est inconcevable et irresponsable de la part de Ken Fong de modifier un bid à deux semaines de la date butoir. Si c’est pour se retrouver avec un seul soumissionnaire, laissez tomber. » Le conseiller est d’avis que « Ken Fong a encore une fois laissé passer une occasion en or de prouver que c’est lui le premier magistrat de la ville. » Le député Rajesh Bhagwan trouve que « cette mascarade a trop duré. Je compte dénoncer l’opacité de ce projet le 9 avril au Parlement. » Et le député de conclure, avec une pointe d’humour : « Si Terminal pa pré an septam kan metro pou paré, kot dimounn pou kasyet si éna la pli ? »

À noter que le ministre des Infrastructures publiques, Nando Bodha, a annoncé jeudi dernier que les travaux du Victoria Urban Terminal débuteront dans 15 jours. Il intervenait lors de l’assemblée générale annuelle de la Chambre de commerce et d’industrie de Maurice à l’hôtel Le Labourdonnais.