Andy Murray a remporté lundi le premier titre du Grand Chelem de sa carrière en s’adjugeant l’US Open avec une victoire épique sur le Serbe Novak Djokovic 7-6 (12/10), 7-5, 2-6, 3-6, 6-2 en 4h54.
L’Ecossais de 25 ans est le premier Britannique à gagner un des quatre tournois du Grand Chelem depuis 76 ans et Fred Perry à l’US Open en 1936.
Il devient aussi le premier joueur à remporter l’US Open dans la foulée d’une médaillé d’or en simple au jeux Olympiques.
Murray a attendu sa cinquième finale de Grand Chelem pour remporter son premier titre, un record dans l’ère Open qu’il partage avec celui qui est devenu son entraîneur au début de la saison, l’ex champion tchécoslovaque Ivan Lendl.
« C’était dur mentalement à cause des conditions de jeu difficiles, a dit l’Ecossais, qui a écrasé quelques larmes après la balle de match. Novak est revenu très fort dans les troisième et quatrième sets mais je suis arrivé à résister ».
La rencontre a été épique, avec un vent permanent et gênant pour les joueurs, avec aussi un échange de 54 coups, de nombreux autres de plus de 30 coups et un tie break de 24 minutes. Mais Murray a su retrouver ses esprits après que Djokovic eut égalisé à deux manches partout après un début de match très moyen.
Le Serbe, si fort physiquement la saison passée, a montré ses limites physiques en finissant la rencontre avec un problème à la jambe droite.
« Andy mérite amplement son premier titre du Grand Chelem, a de son côté confié Djokovic, qui s’était imposé l’an dernier à New York. J’ai tout donné, j’ai fait de mon mieux . C’était encore un match incroyable. »
Avec 4 h 54 min de jeu, le match a duré une minute de moins que la plus longue finale de l’US Open, qui datait de 1988 (Ivan Lendl-Mats Wilander).
En janvier en demi-finale de l’Open d’Australie, les deux joueurs, nés à une semaine d’intervalle en mai 1987, déjà avait disputé un marathon de 4h51.
Murray va passer N.3 mondial à la publication mardi du prochain classement, Djokovic restant N.2 et le Suisse Roger Federer se maintenant à la 1re place.
Déclaration:
Novak Djokovic (SRB/N.2, battu en finale): « Je suis déçu d’avoir perdu mais au fond de moi je sais que j’ai tout donné. Je me suis battu pour revenir au score mais j’avais un grand adversaire en face. Il méritait plus que quiconque de gagner enfin ce Grand Chelem car il est un grand joueur depuis de longues années. Je suis content pour lui. Ce n’était facile pour personne de gérer les conditions de jeu, nous avons fait beaucoup d’erreurs mais nous avons aussi joué de superbes points. Même quand j’avais deux sets de retard, je croyais toujours que je pouvais gagner. J’ai vraiment très bien joué dans les troisième et quatrième sets. Le début du cinquième set a été la clé du match, je n’aurais pas dû perdre deux fois mon service d’affilée, ça m’a coûté la victoire. Après, c’était dur de revenir. On a joué presque cinq heures, avec beaucoup de courses et d’échanges. Cela a été un effort mental et physique pour nous deux. Tous les quatre (avec Murray, Nadal et Federer), nous emmenons ce sport à un tout autre niveau et c’est un plaisir de faire partie de cette ère du tennis masculin. Je ne sais pas trop ce que les prochaines années réservent mais le fait qu’Andy a gagné ce soir (lundi) va rendre les choses encore plus concurrentielles et intéressantes« .