L’Américaine Serena Williams, bientôt 38 ans, visera une 7e couronne et un 24e titre majeur à Flushing Meadows

Un an après la polémique qui avait mis le feu à la finale dames de l’US Open, Serena Williams retrouvera le court Arthur Ashe, elle qui ne se trouve plus qu’à une marche d’une 24e couronne en Grand Chelem qui lui permettrait d’égaler le record de l’Australienne Margareth Court, une collection réalisée entre 1960 et 1973. Serena Williams a, elle, remporté son premier titre majeur en 1999, il y a tout juste vingt ans. Depuis, le circuit a appris à vivre au rythme des «Wi-Wi», sœurs succès.

Le suspense de la demi-finale contre Elina Svitolina a duré 16 minutes. Le temps des deux premiers jeux. L’Américaine a écarté 3 balles de break, avant de prendre le service de son adversaire et de filer vers une qualification sereine à l’issue d’un match tout en contrôle.

« C’est un peu dingue d’être dans une nouvelle finale. Je ne m’y attendais pas trop. J’ai été solide » a résumé la tête de série No.8 qui vivra sa 33e finale de Grand Chelem, la 10e à New York (6 titres). Depuis son titre à l’Open d’Australie 2017, Serena Williams a échoué dans trois finales, à Wimbledon en 2018 et 2019 et à Flushing Meadows en 2018. L’an dernier, à New York, elle avait déraillé. Avertie pour coaching, puis pour un bris de raquette qui lui coûta un point, l’Américaine avait traité l’arbitre de « voleur ». Elle avait été pénalisée d’un jeu et n’avait jamais retrouvé le fil d’une finale qui allait, dans la confusion et ses larmes, célébrer la Japonaise Noami Osaka.

A bientôt 38 ans, Serena Williams a vécu un tournoi en contrôle, ouvert dans un clin d’œil de l’histoire par une confrontation (et un succès tranquille) contre Maria Sharapova. La seule alerte tombera au tour suivant avec un set perdu contre sa compatriote invitée Catherine Mc Nally. La suite sera sereine, paisible (la Tchèque Karolina Muchova, la Croate Petra Martic, la Chinoise Qiang Wang, avant Elina Svitolina).

Après avoir été un phénomène de précocité, Serena Williams fait durer le plaisir. Face à elle, aujourd’hui à New York, se tiendra Bianca Andreescu (19 ans) qui a, une nouvelle fois fait preuve de caractère pour écarter la Suissesse Melinda Bencic. Avec la Canadienne, rien n’est jamais totalement perdu. Menée 5-2 dans le 2e set, elle a réussi à arracher la manche pour boucler la partie et s’ouvrir magistralement les portes d’une première finale en Grand Chelem.

Première Canadienne

La victoire d’Andreescu sur Bencic signifie également qu’elle est devenue la première Canadienne à disputer la finale de l’US Open. Elle a explosé cette année avec des titres à Indian Wells et Toronto, où elle a profité de l’abandon de Serena Williams en finale. « Tout a commencé à Auckland (battue en finale après être passée par les qualifications, ndlr). J’ai réussi à garder mon élan jusqu’à Indian Wells qui est vraiment le déclic« , a-t-elle analysé.

En Australie en janvier, elle avait atteint le 2e tour après être passée par les qualifications. Elle avait aussi atteint le 2e tour à Roland-Garros avant de déclarer forfait pour une blessure à l’épaule gauche qui lui a ensuite fait manquer toute la saison sur gazon, y compris Wimbledon.

Aujourd’hui, Andreescu (19 ans) a bien l’intention de vendre chèrement sa peau face à Serena Williams. « J’ai tellement rêvé de la jouer. Je me souviens avoir souvent répété à mon équipe que je voulais l’affronter avant qu’elle prenne sa retraite. J’ai tellement hâte, c’est une immense championne, sur le court et en dehors. Ça va être fun ! », a-t-elle déclaré. « Elle avait abandonné contre moi en finale à Toronto après quatre jeux, le mois dernier, mais elle ne jouait pas son meilleur tennis à cause de sa blessure au dos. Là, elle va se bagarrer pour le 24e et je suis sûre qu’elle va arriver avec son meilleur tennis. Je vais essayer d’apporter le mien aussi ».

Serena Williams, qui a remporté le premier de ses 23 titres du Grand Chelem avant même la naissance d’Andreescu, a également reconnu qu’elle aurait besoin d’être à son meilleur aujourd’hui pour repousser le challenge de l’adolescente. « Elle est une excellente joueuse. Elle mélange bien son jeu. On ne sait jamais ce qui va venir d’elle », a déclaré l’Américaine. « Elle sert bien, elle bouge bien, elle est très excitante à regarder. C’est bon. Je pense que c’est génial pour le tennis féminin. « 

Bon à savoir …

* Serena Williams s’est qualifiée jeudi soir pour la 10e finale de sa carrière à l’US Open. Elle devient ainsi la première joueuse depuis le début de l’ère Open à s’être qualifiée pour au moins 10 finales dans deux tournois du Grand Chelem : 11 à Wimbledon et donc 10 à New York.

* Bianca Andreescu n’était pas née lorsque Serena Williams disputait et remportait sa première finale en Grand Chelem (US Open 1999) : 18 ans et 264 jours séparent les deux finalistes de cet US Open. Jamais un tel écart n’avait été constaté entre les deux finalistes d’une finale du Grand Chelem. Le précédent record était détenu par la finale de l’US Open 1991 entre Monica Seles et Martina Navratilova (17 ans et 45 jours).

* Qualifiée pour la finale de l’US Open, et assurée de figurer dans le Top 10 mondial, Bianca Andreescu n’était pourtant que 208e mondiale la saison passée. Depuis le début des années 80, jamais une joueuse ne s’était qualifiée en finale à Flushing en étant aussi mal classée un an auparavant, à l’exception de Kim Clijsters. Mais si la Belge n’était pas classée un an avant sa finale en 2009 parce qu’elle avait mis sa carrière entre parenthèses, elle lle avait été N°1 mondiale par le passé.

Le parcours des finalistes

Serena Williams (USA/8) v Bianca Andreescu (Can/15)

b Maria Sharapova (Rus) 6-1, 6-1 1er tou b Katie Volynets (USA) 6-2, 6-4

b Catherine McNally (USA) 5-7, 6-3, 6-1 2e tour b Kirsten Flipkens (Bel) 6-3, 7-5

b Karolina Muchova (Tch) 6-3, 6-2 3e tour b Caroline Wozniacki (Dan) 6-4, 6-4

b Petra Martic (Cro/22) 6-3, 6-4 8es de finale bTaylor Townsend (USA) 6-1, 4-6, 6-2

b Wang Qiang (Chn/18) 6-1, 6-0 Quarts b Elise Mertens (Bel/25) 3-6, 6-2, 6-3

b Elina Svitolina (Ukr/5)   6-3, 6-1 Demi-finales b Belinda Bencic (Sui/13)  7-6, 7-5