Cinq ouvriers bangladais de l’usine Firemount de Saint-Félix sont portés manquants. Ils ont pris leurs effets personnels de leur dortoir le 1er juin et depuis, ils ne donnent plus signe de vie. Ces derniers sont : Mohammad Alamgir Madbar (38 ans), mesurant 1m50, de teint clair et de corpulence moyenne. Il a été aperçu la dernière fois avec un t-shirt bleu et un jean. Akram Hossain (28 ans), mesurant 1m65, de teint brun avec des cheveux courts ; Mohammad Mohin Uddin (32 ans) qui fait 1m65, de teint clair et de corpulence moyenne. Ce dernier portait un t-shirt noir et un pantalon bleu pour la dernière fois. Mohammad Abdul Kalam Azad (31 ans), mesurant 1m50, de teint clair avec des cheveux noirs. Le trentenaire avait un t-shirt blanc et portait un pantalon le 1er juin. Et Saddam Hossain (31 ans) qui mesure 1m65, de teint brun avec des cheveux courts et une barbe. La dernière fois, il portait un t-shirt bleu et un pantalon. Selon la police, ils sont tous sains d’esprit.

Le Passeport and Immigration Office a également été mis au courant de l’affaire et les policiers soupçonnent que ces Bangladais sont employés au noir et qu’ils seraient toujours à Maurice. Les Casernes centrales sollicitent l’aide du public et leur demandent de communiquer toute information au sujet de ces cinq étrangers sur le 999, 208 0034/35 ou au poste de police le plus proche.