Cela fait plusieurs années que Prakash Aukhez, un habitant de Montagne Blanche, fait des allers-retours entre la Cour et les postes de police. Il a finalement logé une plainte au Central Criminal Investigation Department (CCID) à 13 h hier, car depuis qu’il a égaré son permis de conduire en 2006, il vit un cauchemar. En effet, depuis cette année-là, Prakash Aukhez a été convoqué à plusieurs reprises par la Cour pour quatre délits qu’il n’a jamais commis, dont un cas d’embezzlement. Le plus récent délit qui lui est reproché, de 2013, est d’avoir manqué de présenter la déclaration de cession de son véhicule à la police lors d’un contrôle. Prakash Aukhez explique également avoir reçu la visite d’officiers de police à son domicile le 31 août dernier, le suspectant d’avoir manqué de payer une amende pour ramassage illégal de passagers à bord de son véhicule en 2012. Or, il a été blanchi par la Cour après avoir fourni un alibi stipulant qu’au moment de cette infraction, il était en rendez-vous chez le médecin. Pour chacun des autres délits dont il est accusé, dit-il, « monn donn la Cour prev qui mo pa koupab e mo pann inn bizin pey bann lamand ». Toutefois, ses multiples convocations lui apparaissent suspectes, d’où le fait que cette affaire a été relayée au CCID. Selon le plaignant, un individu a probablement ramassé sa licence lorsqu’il l’a égarée et se fait passer pour lui. L’enquête suit son cours.