Réagissant à un communiqué de l’APEC, réclamant du ministère de la Santé une enquête sur l’utilisation par les boulangers à Maurice d’améliorants de panification (production de pains) nuisibles à la santé, Nazir Hoseny, membre du bureau exécutif de l’Association des boulangers de Maurice, rejette ces allégations et affirme que ces produits sont interdits à Maurice depuis 25 ans et que les pains produits localement sont sans danger pour la santé humaine.
« Ce sont des allégations irresponsables, frisant la diffamation, qui portent atteinte à l’intégrité professionnelle des boulangers et pâtissiers mauriciens dans leur ensemble », s’indigne dans une déclaration au Mauricien Nazir Hoseny, propriétaire de la boulangerie La Baguette Magique de Quatre-Bornes.
Nazir Hoseny réagissait à un communiqué de Suttyudeo Tengur, le président de l’Association for the Protection of the Environment and Consumers (APEC), rendu public en fin de la semaine dernière sur Internet. Suttyudeo Tengur demandait au ministère de la Santé « d’entreprendre un exercice d’analyse dans ses laboratoires des pains fabriqués dans nos boulangeries pour déterminer s’ils ne présentent pas des risques à la santé publique, surtout à un moment où le nombre de personnes atteintes de cancer ne cesse d’augmenter ».
Dans son communiqué, le président de l’APEC se demandait si « notre pain quotidien provenant de nos boulangeries ne représente pas une menace pour notre santé ? » Il ajoute que « selon des études entreprises à l’échelle mondiale et publiées dans la presse internationale, deux produits connus comme le Bromate de potassium et l’Iodate de potassium sont utilisés pour améliorer la qualité de farine pour la cuisson du pain ». Or, poursuit-il, l’International Agency for Research on Cancer (IARC) et l’OMS soutiennent que ces deux produits chimiques « pourraient être la cause du cancer » et que plusieurs pays en ont donc interdit l’usage.
« Pour peu que M. Tengur ait pris la peine de se renseigner avant d’effrayer les gens, il devrait savoir que ces deux produits sont interdits à Maurice depuis plus de 25 ans. Venir insinuer que nous continuons à utiliser de tels produits interdits signifie deux choses : nous sommes des irresponsables donnant du poison à nos concitoyens et le ministère de la Santé ne fait pas convenablement son devoir de surveillance de la santé publique. Au lieu de venir jeter ainsi la boue sur toute une industrie, M. Tengur aurait dû, au contraire, venir publiquement dénoncer nommément ce boulanger-pâtissier qui contourne sciemment les interdictions du ministère de la Santé et qui mettrait ainsi en danger la santé publique, sinon c’est totalement irresponsable de sa part de venir ainsi alarmer inutilement des gens ».
Du côté du ministère de la Santé, un porte-parole a confirmé que le Bromate de potassium et l’Iodate de potassium sont interdits à Maurice depuis 1985. « Quoi qu’il en soit nous continuons notre mission de surveillance et nous prélevons régulièrement des échantillons de pains fabriqués dans les diverses boulangeries à travers l’île pour nous assurer qu’ils sont aux normes et ne contiennent pas d’éléments nuisibles à la santé humaine », a-t-il ajouté.