Les résultats des élections des représentants de la Student’s Union de l’Université de Technologie, tenues mercredi et jeudi, ont été proclamés hier après-midi. Pour la deuxième année consécutive, le Campus Student Mouvement (CSM) est élu avec un score de 12-0. C’est une fois de plus Krishna Jadunundun qui assurera la présidence de l’Union des étudiants. « Nous avons été élus pour le travail accompli, c’est donc la continuité », déclare-t-il.
Depuis hier matin, quelques heures seulement après le début du décompte, les candidats des deux partis évoquaient déjà une élection « serrée ». Finalement, et pour la deuxième année consécutive, c’est le Campus Student Mouvement qui a été élu. Quant au score, il est sans appel : 12-0. La présidence de l’Union des étudiants sera donc encore confiée à Krishna Jadunundun.
« Nous avons fait de notre mieux et les élections se sont déroulées sans aucun problème », affirment les candidats. À noter que cette année, l’élection de l’Union des étudiants a vu la participation de 1 500 votants sur un total de 6 500 étudiants. Ce qui constitue une hausse plus que significative, « seulement » 1 000 électeurs ayant été comptabilisés l’an dernier. Selon les étudiants, cette situation résulte du fait que l’Université de Technologie « compte beaucoup de ‘part-timers’qui n’ont pas l’occasion de voter ». Sans compter, selon eux, les étudiants qui ne peuvent voter car étant « éparpillés » entre le Mahatma Gandhi Institute et le Bell-Village SSS par manque de place sur le campus. « Il faudrait avoir des ‘polling stations’à ces deux endroits car ces étudiants y sont tous les jours et ne peuvent pas se déplacer pour venir à l’UTM. De plus, il faudrait un autre ‘arrangement’pour les étudiants qui travaillent », s’insurgent ces jeunes.
Ainsi, à l’annonce des résultats – hier vers 17h15 –, l’excitation est montée d’un cran du côté des candidats du CSM. L’équipe gagnante estime avoir accompli durant son mandat « beaucoup de choses dont les étudiants peuvent être fiers ». À titre d’exemple, « le parti s’est battu pour l’entretien régulier du campus et des terrains de jeux ». Il a aussi fait installer un ‘pathway’de la BPML Link Road au campus pour la sécurité des étudiants. Krishna Jadunundun n’a pas manqué de faire le bilan de son équipe pour « le bien-être et l’épanouissement » des jeunes de l’UTM. « Nous avons notamment fait installer des purificateurs d’eau. D’autres facilités ont aussi été mises en place pour améliorer la vie des étudiants. Mais notre mission était aussi de promouvoir l’image de l’université », souligne Krishna Judunundun.
Le CSM promet d’apporter « encore plus de changements » sur le campus pour, dit-il, être « à la hauteur de la confiance » que les étudiants ont placée en eux pour la deuxième fois. Le mouvement compte ainsi organiser plusieurs Job Fairs’, négocier avec l’Université de Maurice pour que l’UTM bénéficie de ses facilités de gymnase et installer des télévisions LCD dans la cafétéria, entre autres. L’équipe élue comprend : Krishna Jadunundun, Yashvind Rawoah, Yoshina Ranjaya, Mobin Mauthoor, Navinish Foolchand, Avish Haulkory, Ameydi Trivassen, Avish Ramchurn, Donovan Chendriah, Hennah Jhug, Tashvin Duneeram, Veemarlen Poinoosamy.