L’ex-Registrar de l’Université de Technologie, Sanjiv Kumar Babooa, qui occupe actuellement le poste de Head de la Maritime Training Academy avait été arrêté en 2012 par la commission anti-corruption (ICAC) sous l’article 7 de la prevention of Corruption Act. Ce dernier avait été jugé coupable d’abus de pouvoir sous quatre accusations.

Compte tenu de son casier judiciare vierge ainsi que d’autres points soulignés par son avocat lors des plaidoiries, la magistrate Razia Janoo-Jaunbocus l’a condamné hier à un an de prison.

La magistrate a cependant trouvé que la poursuite n’avait pas pu prouver son implication car, en dépit de plusieurs divergences portées à l’attention du panel de sélection pour le recrutement, ce dernier avait poursuivi l’exercice. « More important question is whether the accused has failed to notify the interview of the discrepancies. The minutes of the Staff Committee is silent in this issue », fait ressortir la magistrate.

Sanjiv Kumar Babooa devra retourner en cour le 10 mai pour prendre connaissance du rapport du Probation Office. Par ailleurs, les juges Asraf Caunhye et Aruna Devi Narain avaient rejeté la demande de l’ex-Registrar, qui demandait une “judicial review” de la décision de l’établissement tertiaire de mettre fin à son emploi. Il fait appel de ce jugement, soutenant qu’il n’a pas eu droit à un procès équitable.