Si Noël est synonyme de cadeaux, Noël est aussi une période propice pour trouver un job étudiant. Face aux nombreux clients et aux départs en congés de leurs salariés, les employeurs misent sur une main-d’oeuvre supplémentaire jeune et dynamique. Stage ou poste à temps partiel, pour beaucoup de jeunes, les vacances de Noël sont l’occasion du premier «petit boulot» et première insertion dans le monde du travail.
Le monde du travail
Noël arrive à grands pas. Un moment idéal pour se faire un peu d’argent et de l’expérience. D’autant plus que certains secteurs recrutent massivement pour renforcer leurs équipes en cette période de fête. Boutiques et magasins sont évidemment les premiers endroits où s’adresser lorsqu’on cherche un job de Noël : leur fréquentation augmente sensiblement durant le mois de décembre. Que ce soit en tant que caissier/ère, de vendeur/se ou pour la mise en rayon, tous ont besoin de renforts pour faire face à cette clientèle accrue. Il y a aussi le fameux petit boulot qui consiste à emballer les achats. Vous maniez les ciseaux à la perfection ? Vous êtes un virtuose du scotch et un expert du bolduc ? N’hésitez donc pas à proposer vos services pour confectionner les paquets cadeaux. Pensez également aux stands de dégustation et de vente de produits typiques des fêtes de fin d’année (chocolats, boissons,…) que l’on trouve dans de nombreuses grandes surfaces. Enfin, certains magasins profitent de la fin de l’année (ou du début de la nouvelle) pour procéder à leur inventaire de stocks.
Joëlle, Vishal et Mikaël se sont trouvés un petit boulot pour les vacances de décembre. La première est vendeuse dans un magasin de jouets, le deuxième suit un stage en entreprise et le dernier est caissier. Comment se passe cette première expérience pour eux? Pourquoi ont-ils décidé de ne pas profiter de leurs vacances? Qu’attendent-ils de ce job? Ils nous en parlent…
D’emblée, Joëlle qui a 16 ans, n’hésite pas à jouer carte sur table: “J’ai décidé de travailler pendant mes vacances pour me faire de l’argent pour mes achats de fin d’année. Mes habits pour les fêtes, les cadeaux à offrir, et aussi un peu d’argent à mettre de côté, voilà pourquoi je fais ce petit boulot.”Elle est également dans l’attente de ses résultats du School Certificate (SC) et elle ne voulait donc pas rester à la maison sans rien faire. “Je n’aime pas rester sur place. Je me suis dit que trouver une occupation valait mieux qu’attendre pendant deux longs mois mes résultats. Mes parents travaillent et donc il n’y a personne à la maison avec qui je pourrais au moins discuter.”
Mikaël, 17 ans, est buggy dans un hôtel. Son credo à lui: toucher à tout avant de choisir. A chaque vacances, Mikaël se déniche un petit boulot, que ce soit vendeur dans magasin, caissier dans un supermarché ou encore apprentis électricien avec son oncle. Mais son souhait pour plus tard c’est de travailler dans l’hôtellerie. D’où son choix de petit job pour ces vacances de Noël. “En travaillant ici, je veux surtout acquérir de l’expérience.”Voir comment les choses se passent dans les hôtels, être en contact avec des étrangers, apprendre d’autres langues, ou encore maîtriser la discipline et la rigueur… Mikaël se dit être attiré par tout ce qui compose l’univers de l’hôtellerie. Mais gagner son propre argent afin de jouir d’une certaine indépendance est aussi le but de sa recherche d’un job tout comme Vishal. Ce dernier est étudiant d’université et il se dit chanceux d’avoir pu trouver un stage dans son domaine d’études car il connaît la conjoncture actuelle et craignait d’ailleurs ne pas trouver d’emploi ou même de stage pour les vacances comme bon nombre de ses amis. “Le plus drôle, c’est que j’ai reçu une réponse à ma demande un an après! Mais en même temps ça tombe bien puisque je suis en première année d’université et le stage me permet donc non seulement de mettre en pratique le peu que j’ai appris, mais aussi cela me permettra sans doute de mieux comprendre d’autres explications du cours dans le futur.”Vishal suit un stage non rémunéré, mais il est content de pouvoir apprendre des choses qui l’aideront à l’avenir. Il espère avoir un stage tous les ans dans la même entreprise et peut-être même y obtenir un emploi.
Néanmoins, même si nos trois interlocuteurs sont contents d’avoir trouvé de quoi s’occuper pendant les vacances, ils font face parfois à des difficultés. La plus grande et la difficulté commune des trois est en rapport avec leur âge. Du fait qu’ils soient jeunes et sans expérience, ils se retrouvent souvent à avoir des responsabilités moindres que leurs collègues. “C’est moi qu’on envoie au store à chaque fois qu’un client a besoin de quelque chose. C’est à l’autre bout du magasin et je dois chercher parmi les nombreuses boîtes empilées pour trouver ce que je cherche. Cela ne me pose pas de problème de travailler mais c’est injuste que je sois la seule à devoir faire ça sous prétexte que je suis jeune et que j’ai plein d’énergie”, dit Joëlle. Même écho du côté de Vishal. “J’aurais aimé avoir plus de responsabilités et m’intégrer plus à la compagnie. Pour l’instant, je ne fais pas grand-chose, je regarde les autres travailler et de temps en temps je les accompagne sur le terrain. Je manie très peu les appareils. Je ne sais pas si c’est un manque de confiance ou s’ils veulent que je fasse un travail d’observation pour comprendre tous les rouages du métier”, se demande-t-il.
Comme nos trois interlocuteurs, ils sont nombreux à faire un petit boulot pendant les vacances de Noël, qui sont les plus longues de l’année. Si eux y sont allés volontairement, pour certains jeunes, ce sont parfois les parents qui les obligent à se trouver un travail afin de ne pas rester seul à la maison ou alors pour être un peu plus indépendant financièrement en cette période de fête.