Poste de Police de Vacoas

Le CCID, qui enquête sur la visite interdite des proches du présumé trafiquant de drogue Kusraj Lutchigadoo, 35 ans, venus fêter le vendredi 4 mai son anniversaire au Vacoas Detention Centre, soupçonne que cette rencontre « a été planifiée » et « n’était pas spontanée ».

Dans cette optique, les enquêteurs veulent déterminer si les policiers qui ont travaillé ce jour-là ont été en contact avec l’entourage du trentenaire. D’ailleurs, leurs cellulaires seront examinés après que le CCID ait obtenu un ordre judiciaire en ce sens. Le but est de déterminer si des appels ou des messages ont été échangés en prélude à la visite du 4 mai.

Le CCID dispose également d’informations selon lesquelles des policiers auraient reçu non seulement des bouteilles d’alcool et autres cadeaux, mais aussi de l’argent. Après avoir visionné les images des différentes caméras de surveillance au Vacoas Detention Centre, le CCID a noté l’absence du présumé trafiquant de drogue Kusraj Lutchigadoo dans sa cellule pendant plusieurs heures. Il aurait célébré à son aise son anniversaire avec ses proches lors d’une fête “manzer-bwar”. Non seulement les trois policiers interrogés jusqu’ici ont été incapables de donner des détails sur le lieu où se trouvait le détenu, mais ils ont confirmé avoir donné la permission à au moins trois de ses proches de le rencontrer. Les hommes de l’ACP Devanand Reekoye ne disposent d’aucun élément jusqu’ici pour établir avec certitude si le trentenaire a quitté l’enceinte du centre de détention, mais « cette thèse n’est pas à écarter ». 

Le CCID compte également passer en revue les images des CCTV se trouvant au poste de police de Vacoas et sur la route principale afin de détecter tout véhicule ou individu suspect qui étaient présents sur place le 4 mai. D’ailleurs, une équipe du CCID a visité les recoins du Vacoas Detention Centre la semaine dernière pour un constat.

Selon nos renseignements, le principal intéressé devra faire face à un interrogatoire prévu ce lundi pour éclaircir les enquêteurs sur la visite interdite de ses proches. Mais les enquêteurs ne se font pas d’illusion sur l’issue de cet exercice et ne s’attendent pas à ce que Kusraj Lutchigadoo passe à table. Le CCID compte en outre à nouveau interroger les trois policiers qui étaient de service au Vacoas Detention Centre. Depuis le début de l’enquête, ils ont été mutés à la Special Supporting Unit (SSU) et à la Special Mobile Force (SMF).