Oufran Amodh, 43 ans, le chauffeur qui avait véhiculé Kusraj Lutchigadoo dans la soirée du 23 avril

Le CCID enquête sur un autre volet d’enquête concernant la fête d’anniversaire de Kusraj Lutchigadoo toujours au VDC le vendredi 4 mai. L’épouse du détenu et un autre proche, avec une bouteille d’alcool à la main, ont été aperçus sur les caméras de surveillance à l’intérieur du centre. Leurs identités n’ont pas été enregistrées sur le livre des visiteurs et ils ont pu rencontrer le détenu, sans l’aval de la hiérarchie de l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU). Les enquêteurs sont en présence d’informations que des policiers présents ont participé à cette fête “manze-bwar” et ils auraient même reçu des cadeaux.

Le pot-aux-roses a été découvert par un responsable du centre de détention qui a pour tâche de visionner les caméras de surveillance de l’institution tous les deux jours. Il a remarqué la présence des personnes non-autorisées et il a pris contact avec le QG de l’Adsu pour savoir si un haut gradé avait donné la permission pour cette visite privilégiée. Puis, le responsable a demandé à la brigade anti-drogue de faire le nécessaire à son niveau. L’affaire a été référée au CCID pour enquête. D’où la nécessité d’une convocation de l’épouse de Kusraj Lutchigadoo prévue pour la semaine prochaine. Elle sera confrontée aux images de caméras de surveillance du centre de détention, et devrait fournir des détails sur le but de sa visite.

D’autre part, Oufran Amodh, 43 ans, le chauffeur qui a conduit le 4×4 blanc durant la soirée du 23 avril a été traduit au tribunal de Curepipe vendredi où une accusation provisoire de complot a été logée contre lui. La police ayant objecté à sa remise en liberté conditionnelle, il a été reconduit au centre de détention d’Alcatraz.