Le store de Toyo Tire Centre situé à Vacoas a été la proie des flammes hier en milieu d’après-midi. Heureusement, l’épouse et les deux fillettes du propriétaire, qui habitent dans le bâtiment, pu quitter leur domicile jouxtant le store en feu en empruntant l’unique escalier.
« Nou ti pe asize kan de lapolis inn signal nou ena dife », raconte Yuvnesh Mawooa, mécanicien travaillant au garage de Toyo Tire Centre, situé au rez-de-chaussée. Son premier réflexe a été d’aller secourir l’épouse et les enfants du gérant de la boutique qui étaient à l’étage du bâtiment lorsque s’est déclenché le sinistre. Vimal Khoosye, le propriétaire, dit avoir évité le pire et a poussé un ouf de soulagement lorsqu’il a retrouvé les membres de sa famille sains et saufs. « Mo pa ti la kan incendi-la finn eklate. Se premie fwa ki ariv sa isi », tient-il à souligner. Le store situé au premier étage du bâtiment contenait une nouvelle cargaison de roues, des “jantes cosmiques” ainsi que des body kits.
Varsha Khoosye explique pour sa part qu’elle était dans la cuisine à préparer le repas lorsqu’elle a aperçu une épaisse fumée noire par la fenêtre. « Mo pann kass latet. Mo ti panse voisin pe mett dife dan salte. Me apre mo tann kitsoz pe eklate dan store. Se kumsa ki monn kone ena dife », explique-t-elle. Son premier réflexe fut d’aller à la recherche d’Ishna, son aînée, qui a pour habitude de s’amuser dans le store. « Letan mo sort dan lakaz mo trouv dife dan store monn panike. Sa kantite lafime-la, pa ti kapav rant ladan pou al rod Ishna. Tou zafer tipe eklate andan. Letan monn desann ki monn trouve ki Ishna ti ek so gran-per anba », poursuit-elle. Bien que l’incendie ait rapidement été maîtrisé, Varsha Khoosye indique que sa fille aînée en est ressortie traumatisée. « Lorsque je suis allée à sa rencontre, elle se cachait sous la table. Elle avait peur », dit-elle.
 À 16 h 15, disent les témoins, l’incendie avait déjà été circonscrit par les soldats de feu de la caserne de Forest-Side.