La reconstitution des faits dans le viol et le meurtre d’Irelande Beerjoolall, 88 ans, a eu lieu à la rue Couvent de Lorette, Vacoas, hier, en présence de l’agresseur présumé, Noël Madelon. Les officiers du Scene of Crime Office, ainsi que les membres de la Central Investigation Division de Vacoas, entre les mains desquels l’enquête a été remise, avaient fait le déplacement. Noël Madelon a révélé aux officiers la pièce où il a agressé Yan Descombes, le petit-fils de la défunte, ainsi que l’endroit où il a assouvi ses pulsions.
Le jour du drame, dans la soirée de dimanche, une dispute a débuté après que Yan Descombes a refusé de donner des boissons alcoolisées à son ami. Dans un excès de colère et étant déjà sous l’influence de l’alcool, Noël Madelon s’en est pris à lui avant d’agresser sexuellement la mère et la grand-mère de ce dernier. Irelande Beerjoolall, la plus âgée de ses victimes, a également reçu un coup de sabre en tentant de lutter contre son agresseur. Admise à l’hôpital de Candos, elle a rendu l’âme lundi dans la journée.
Noël Madelon a été reconduit en cellule policière après la reconstitution des faits et y demeurera jusqu’au procès.