L’enregistrement des candidats s’est déroulé dans une ambiance bon enfant pour les six arrondissements de Vacoas/Phoenix. La journée a démarré dès 9h30 pour les candidats des deux principaux blocs en lice, à savoir l’Alliance Lepep et le MMM. Les candidats de l’Alliance Lepep étaient à pied d’oeuvre dès le matin faisant le tour des centres. Les partisans des deux blocs ont organisé leurs rallyes, munis d’oriflammes et de banderoles dans les rues des villes Vacoas/Phoenix.
A Vacoas/Phoenix, qui compte le nombre le plus élevé d’électeurs (80 330), six centres d’enregistrement étaient ouverts dès 9 heures hier, nommément Jean-Paul II RCA (Glen Park), Aryan Vedic School, Visitation RCA, SSS Maurice Curé, SSS Abdool Raman Osman et Mesnil Government School.
La cour de l’école Aryan Vedic restée calme depuis l’ouverture va connaître une affluence aux alentours de 10h45 avec d’abord l’arrivée des candidats de l’Alliance Lepep, accompagnés de Nando Bodha, puis du MMM, arborant fièrement les couleurs de leurs partis. Les candidats Lepep seront les premiers à se diriger vers la salle d’enregistrement, pendant que les mauves attendaient dans la cour. Ce sera ensuite au tour des membres de Rézistans ek Alternativ d’y faire irruption. Le parti  présente deux candidats par ward.
L’un des candidats en lice, Sen Sooben du MMM, affirme que, «nous voulons mettre toute notre compétence au service de la ville de Vacoas/Phoenix. Hier, nous avons fait du porte-à-porte et avons reçu beaucoup de doléances: les habitants se plaignent de l’état déplorable des routes, des terrains en friche. Il y a aussi une équipe sportive qui représente Vacoas au niveau national et régional et qui n’a pas de facilités auprès de la municipalité».
À leur sortie du bureau d’enregistrement, les candidats de l’Alliance Lepep, Richard Driver, Devianee Ramchurn, Maynanda Rajaratnam et Fasiihah Oobaye affichaient le sourire. «La ville doit sortir du coma. Les habitants sont mécontents car Vacoas/Phoenix n’a pas connue de développement depuis des années. Le commerce a besoin de revivre», nous dit Richard Driver. Et à Devianee Ramchurn de renchérir: «Nous avons beaucoup de projets pour améliorer notre ville». La plus jeune, Fasiihah Oobaye, 19 ans, s’est présentée parce que «les jeunes ont aussi besoin de s’exprimer et de proposer leurs idées ».
Khushal Suntoo, candidat de Rézistans ek Alternativ, devait affirmer : «J’ai posé ma candidature parce que je veux que ma ville soit autonome et qu’elle soit indépendante de la municipalité. Je crois qu’il y a un gros problème de financement. Nous devons promouvoir des projets qui vont vers l’énergie propre, l’énergie solaire, l’éolienne, etc»
À Glen Park, Yetty Renganaden Menon, ex-maire de Vacoas/Phoenix brigue à nouveau les suffrages : «La ville compte 108 000 habitants et il n’est pas facile de satisfaire tout le monde, mais en tant ki conseyer responsables, nu fine apporte bocou développement et nu pu continuer», dit-il.
Emmanuel Richon, candidat de Rézistans ek Alternativ, déplore, lui, la non-utilisation des espaces publics et le manque d’espaces culturels: « Ça doit bouger à Vacoas-Phoenix. Il existe beaucoup d’espaces à Vacoas qui sont publics mais qui ne profitent pas au public, à l’exemple du jardin de la SMF. De plus, la culture est lettre morte»
L’enregistrement des candidats a pris fin à 15 heures dans le calme, « sans histoires », comme nous le confirme Georges Robert de la Commission électorale.