Après sept ans, les travaillistes réaffirment leur position à Vacoas-Phoenix avec un score de 11-7. Si dans certains arrondissements, il y avait encore une lueur d’espoir du côté de l’opposition, quelques heures après le décompte des voix dans d’autres wards, les rouges prévoyaient déjà une victoire dans cette ville. Le résultat du Remake 2000, avec l’élection de sept candidats, n’a pu ébranler la forteresse rouge. À l’annonce des résultats, la ville a vite été envahie par un raz-de-marée rouge.
L’euphorie s’est rapidement installée chez les rouges dès les premiers pointages dans les trois centres de dépouillement – Glen Park RCA, Aryan Vedic Hindu Aided School et Dr Maurice Curé State College – à Vacoas-Phoenix qui a connu le plus fort taux d’électeurs avec 48,62 %, soit 39 055 de votants sur les 80 330 enregistrés. L’écart entre les candidats du Remake 2000 et du Ptr-PMSD se résume à quelques centaines de voix.
L’alliance gouvernementale contrôlera une nouvelle fois la mairie de Vacoas-Phoenix. Avec l’annonce des résultats dans certains arrondissements notamment aux wards 2, 3 et 4 peu après midi, les partisans rouges ont commencé à manifester leur joie. On a atteint le summum lors de la proclamation du score de 3-0 à Glen Park RCA (ward 1) à 14 heures et quelques minutes plus tôt au ward 4, confirmant ainsi la victoire du Ptr-PMSD dans cette ville.
La présence des activistes rouges aux alentours des écoles de Vacoas-Phoenix très tôt hier matin n’est par ailleurs pas passée inaperçue. Ils avaient aussi pris les dispositions nécessaires, notamment de la nourriture et des boissons, pour passer la journée. Avant la proclamation des résultats, l’ambiance était plutôt bon enfant dans l’enceinte des écoles.
Les résultats à Notre Dame de la Visitation RCA (ward 3) ont été proclamés dans une ambiance de franche camaraderie. La plupart des candidats des deux blocs politiques sont restés sur place pour prendre connaissance des résultats détaillés finaux.
Le 3-0 en faveur du PTr-PMSD dans le ward 4 galvanise les trois élus qui comptent poursuivre, disent-ils, le travail entamé pour faire de Vacoas-Phoenix « une ville moderne ». Pour Veejandra Dayal, arrivé en tête du classement et qui a déjà occupé les fonctions de maire, « les citadins ont placé à nouveau leur confiance en nous en raison du bon travail accompli par le Ptr-PMSD et nous allons continuer à leur faire honneur ». Candidat pour la première fois, Sanjeevsing Dindyal, élu en troisième position avec 2 859 voix se dit, lui, « très fier de pouvoir contribuer à faire progresser ma ville ». Il dédie sa victoire au leader du Ptr Navin Ramgoolam « sans qui nous ne serions pas là ».
Dans les arrondissements N° 5 et 6, il n’y avait de grands mouvements à l’extérieur. Seule la présence de policiers à l’entrée des centres indiquaient qu’il y passait quelque chose. De son côté, bien que le premier pointage indiquait une grande avance du MMM-MSM sur le Ptr-PMSD, l’agent Abu Kasenally affirme qu’il faut attendre le dernier bulletin dépouillé pour se prononcer. Plus de trois quart d’heure avant la déclaration des résultats finaux, il devait quitter l’enceinte de l’établissement. Les résultats sont tombés vers 13 h 15. Seuls quelques partisans du MMM-MSM étaient dans l’enceinte du collège avec des drapeaux pour célébrer la victoire. Ils n’y sont restés que quelques minutes.
L’ambiance prendra son essor à la Glen Park RCA après l’annonce des résultats. La cour de l’école a été rapidement envahie par une marée rouge. Difficile de calmer les activistes qui étaient déjà chauffés à blanc. « Eleksyon koreksyon, nou ki finn done », huaient-ils. Les sons du dholok, du tambour et des djembés s’unissaient pour donner une ambiance festive. D’autres activistes déjà prêts à l’extérieur de l’école de Glen Park se sont tout de suite organisés pour le rallye tant attendu. C’est un défilé commençant à Glen Park et parcourant les principaux artères de Vacoas, surtout la mairie, qui a clos cet événement qualifié d’exceptionnel. Ils ont défilé pendant plusieurs heures, occasionnant par moment un embouteillage monstre sur la route principale de la ville. À Vacoas-Phoenix, les célébrations ont contrasté avec l’image de cette ville très connue, entre autres, pour sa morosité…