Ils sont unanimes, les élus de l’Alliance Lepep de Vacoas/Phoenix, à le reconnaître : « Nous avons réalisé un véritable travail de fourmi sur le terrain auprès des électeurs des différents arrondissements de la ville. Maintenant, nous savourons les fruits de ce dur labeur et nous assurons aux habitants que nous allons être à leur écoute. » Ces élus ont tous tenu à « remercier tant nos leaders politiques, qui ont été de véritables sources d’inspiration pour nous, durant cette brève, mais intense campagne », que leurs « proches, parents et familles, nos agents et nos partisans, qui nous ont solidement encadrés tout au long. »
Place, maintenant, « au grand travail de développement et de progrès pour les citadins. » Au menu, d’ailleurs, « outre les travaux habituels d’assainissement du terrain, de développement, des questions de santé et autres », expliquent-ils, un projet de « relooking de Vacoas/Phoenix, long overdue ! »
Dans trois des six arrondissements de la ville, ce sont des femmes qui ont été élues en première position : Béatrice Bauda (Ward 1), Devianee Ramchurn (Ward 2) et Kathy Devi Bucktowar (Ward 4). La première citée, ancienne journaliste de Radio One, dédie d’ailleurs son succès « à tout ce beau monde qui m’a soutenu, tant les politiques que la famille et l’équipe dans notre ward. Ce qui me fait dire que tout est possible quand on croit en Dieu ! C’est ce qui m’a donné ma force tout au long de cette campagne ! » Jeune femme dynamique et self-employed, Devianee Ramchurn, pour sa part, déclare qu’elle est « plus que contente de cette victoire ! Je la dédie à tous les leaders de l’Alliance Lepep, à tous mes agents, ma famille et à toute l’équipe qui a bossé durant cette campagne municipale. Je garantis à tous les citadins de Vacoas que nous serons là pour l’avancement de notre ville. » Quant à Kathy Devi Bucktowar (Ward 4), elle affirme que « je suis la première surprise de mon succès ! » En effet, l’élue, qui a été félicitée par le maire sortant du PTr, Sunildutt Purbotheea, explique que « je n’en revenais pas d’entendre les officiers de la Commission électorale dire mon nom aussi souvent, durant l’exercice de décompte des voix ! » Comme ses colistiers des autres arrondissements, Kathy Devi Bucktowar tient à faire ressortir que « c’est surtout notre travail de proximité avec les habitants de l’endroit, nos exercices de porte-à-porte qui ont porté leurs fruits. »
Dans l’ensemble, les élus de l’Alliance Lepep à Vacoas/Phoenix expliquent que « le verdict du scrutin est le résultat du vote de confiance que les citadins font au gouvernement et du travail engagé depuis son élection il y a six mois. Nous allons, à notre tour, continuer dans la même direction. » De fait, ainsi que le soutient Farhad Dowlut, élu en première position au Ward 5, « les électeurs nous ont prouvé leur confiance, à notre tour maintenant de deliver the goods ». À ce sujet, Richard Driver, élu du PMSD au Ward 2, soutient que « les citadins attendent beaucoup de nous. Cette victoire est la preuve de leur confiance. Je suis très heureux. Nous serons là pour notre ville et comme je l’avais dit durant la campagne, je compte faire ce qu’il faut pour que le sport soit relancé à Vacoas. De plus, il y a des endroits comme Sadally et Quinze Cantons qui ne seront plus des oubliés des développements à venir. »
Outre l’aspect infrastructurel de Vacoas/Phoenix et les questions habituelles, ainsi que l’a laissé entendre Kathy Devi Bucktowar, « nous allons également nous pencher sur un projet de relooking des villes. Cela fait trop de temps qu’esthétiquement parlant, rien n’a été mis en oeuvre pour donner un coup de lifting ici. »
Expliquant que leurs priorités seront dégagées dans les jours qui suivent, les élus du MSM, PMSD et ML n’ont pas manqué de « saluer nos leaders politiques qui ont été toujours à nos côtés dans cette campagne. Nous avons beaucoup appris d’eux. » Et les familles, conjoints, proches, mais aussi agents, partisans et colistiers ne sont pas oubliés : « Nous formons, tous ensemble, une équipe unie qui veut oeuvrer pour le bien des citadins. »
Dans le camp des adversaires, il faut noter que dans pratiquement tous les arrondissements, hier matin, les candidats du MMM ont marqué une présence très discrète, à l’exception du Ward 2. En effet, à l’école Aryan Vedic, les candidats mauves sont restés jusqu’à la fin, malgré le verdict sévère des urnes et ce, dans une ambiance très conviviale. En revanche, dans la plupart des autres centres de dépouillement, les candidats mauves se sont très vite éclipsés, aux alentours de 9 h 45, alors que les premiers dépouillements livraient leurs secrets…