Que se passe-t-il au sein du MMM? Hier nous avons appris qu’une vingtaine de membres, dont la majorité appartenant à la régionale No 1, ont démissionné du parti. Or, vers la fin de la matinée, ces démissions n’avaient toujours pas été confirmées auprès du comité central. Les courants semblent s’opposer.

L’ensemble des mauves contactés pour des éclaircissements nous ont renvoyés à Rajesh Bhagwan, secrétaire général et membre de la régionale No 1.

« Li pa enn demision en masse kouma sertin pe dir », déclare ce dernier, qui explique que « nou ena bann enemi politik ki depi plizir mwa pe sey fer ditor nou parti ».

Militants de la première ère.

La démission de Dorine Chukowry en avril aurait agi comme catalyseur au départ de ces membres, qui sont pour certains décrits comme « des militants de la première ère », soit « des anciens militants ».

La principale concernée s’en défend : « A aucun moment je n’ai influencé la décision des démissionnaires ». Dorine Chukowry dit avoir eu « des conversations avec eux », nuançant toutefois qu’elle ne les « rencontre pas souvent » même si elle reconnait avoir bénéficié de leur « soutien ».

Cependant, elle prévient : « Ce n’est qu’une première vague de démissions; un tsunami arrive ».

Rajesh Bhagwan se veut plus rassurant. « Nou kone ki direksion nou pe ale », affirme-t-il. « Nou res konsantre lor nou travay dan parlman e nou travay lor terin. Nou pou res serin ».