Triste fin pour Rookeean Bibi Imamally. Cette mère de quatre enfants, âgée de 51 ans et habitant boulevard Pitot, à Vallée-Pitot, a été grièvement brûlée lundi soir alors qu’elle faisait la cuisine. Transportée à l’hôpital, elle a rendu l’âme aux petites heures hier matin.
Au moment du drame, l’époux de la victime, Idoo Imamally, aurait tout tenté pour la sortir des flammes qui l’enveloppaient. Sérieusement brûlé après avoir  tenté de venir en aide à sa femme, Idoo Imamally a également été transporté aux urgences. Le couple, qui a reçu les premiers soins à l’hôpital Jeetoo, a ensuite été transféré à la Burn Unit du Princess Margaret Orthopedic Centre, à Candos, où l’état de Rookeean Bibi Imamally inspirait les plus vives inquiétudes. Cette dernière a finalement succombé vers 5h30 hier.
L’autopsie pratiquée par le Dr Sudesh Kumar Gungadin, Chief Police Medical Officer, a attribué la mort aux suites d’une septicémie causée par les brûlures. L’époux, Idoo Imamally, est de son côté toujours admis à l’hôpital. Il a cependant reçu l’autorisation de quitter l’hôpital dans la journée d’hier le temps d’assister aux funérailles de son épouse.
Les proches de la victime, rencontrés par Le Mauricien ce matin, n’ont pas tenu à faire de commentaire. « Nou pa ti la. Nou pa mem kone kouma sa finn arrive. Impe difisil pou donn ou linformasyon lor seki finn passe », ont-ils simplement fait comprendre. Une enquête a été initiée au niveau du poste de police de Vallée-Pitot en vue de déterminer les circonstances exactes du drame.