Une habitante de Vallée-Pitot, âgée de 36 ans, allègue avoir été victime d’un enlèvement dimanche après-midi, ajoutant que ses ravisseurs l’ont gardée dans un bâtiment toute une nuit.

Dans une plainte consignée au poste de police de la localité, la trentenaire raconte qu’elle marchait près d’un fast-food quand un van de couleur grenat s’est arrêté à sa hauteur. Une femme, assise sur le siège avant, lui aurait alors demandé où se trouvait la rue Inkerman. Alors que, selon la trentenaire, elle lui donnait les indications, l’inconnue et un homme sont sortis du véhicule pour la forcer à prendre place à l’intérieur.

Puis ils ont placé une cagoule sur sa tête et ont pris la direction du Champ-de-Mars. Après une dizaine de minutes, ils se sont arrêtés devant un bâti- ment à Tranquebar. Le duo a traîné la jeune femme dans le bâtiment avant d’attacher ses mains. Elle ajoute que les suspects l’ont laissée seule dans le bâtiment pendant toute la nuit et qu’elle ne pouvait bouger car elle était ligotée.

Le lendemain, les deux individus seraient retournés sur les lieux avant de prendre son sac, contenant ses carnets de chèques, ses cartes bancaires et une somme de Rs 4 000. Puis ils sont retournés à Vallée-Pitot dans leur van. La trentenaire a commencé à crier. Selon elle, ses ravisseurs l’ont jetée sur l’asphalte avant de s’enfuir, alors que des volontaires s’approchaient du véhicule. Ces derniers l’ont emmenée directement au poste de police.
La trentenaire dit ignorer la raison de son kidnapping mais est en mesure d’identifier le conducteur du van.

Hier, elle a conduit une équipe de la Crime Intelligence Unit (CIU) dans le bâtiment à Tranquebar. Puis elle a été examinée par un médecin à l’hôpital. La police compte visionner les caméras de surveillance de la région de Vallée-Pitot ainsi que celles du fast-food pour établir ce qui s’est vraiment passé. Toutefois, les enquêteurs sont surpris qu’aucun témoin n’ait vu la femme être embarquée dans la fourgonnette alors que la scène s’est déroulée sur la route principale. Néanmoins, une enquête est en cours pour tirer au clair cette affaire.