© Photo © Joey Nicles Modeste
L’ouverture officielle de la 20e édition du Festival Kreol Rodrigues, inaugurée par la Chef Commissaire des Arts et de la Culture, Rose de Lima Edouard-Ravina, a eu lieu le dimanche 1er décembre à Pointe l’Herbe, à proximité de Port Mathurin, Rodrigues.
Tout au long de la semaine, l’île Rodrigues va célébrer son identité créole, un réel héritage venu des différents continents, l’Asie, l’Afrique et l’Europe, et ce, sous le thème « Valorize, Selebre et Avanse », le même thème choisi l’année dernière que le comité organisateur a une nouvelle retenu.
Depuis son lancement, le Festival Kreol Rodrigues a évolué. Aujourd’hui, il est devenu incontournable dans le calendrier culturel à Rodrigues. Pour le marquer comme il se doit, une série d’activés a été organisée par le comité organisateur.
Le clou de la journée d’ouverture a été une course de régate qui a vu la participation de 60 pirogues traditionnelles. En début de soirée, un grand concert gratuit est venu clôturer cette journée inaugurale du festival et a réuni des artistes locaux et le groupe Cassiya, qui faisait son grand retour à Rodrigues pour le plus grand plaisir de ses nombreux fans.
Lundi 2 décembre, suite à un engagement auprès du Pôle régional des musiques actuelles (PRMA), une exposition a été tenue sous le thème « Tschiéga Ségas, musiques et danses de l’océan Indien », qui se veut collaboratrice, pédagogique, ludique et interactive, au Centre de Lecture Publique at d’Animation Culturelle’ (CELPAC) à Port-Mathurin.
Ouverte au public, l’exposition est une invitation à découvrir, à travers articles, biographies, photographies et documents, tout un pan de l’immense patrimoine musical des îles de l’océan Indien. Une délégation des Seychelles et celle de l’île de La Réunion ont tenu à être présentes pour l’occasion.
Cette journée a été suivie par une nouvelle exposition qui a mis en lumière les divers métiers d’antan : ferblantier, nattes roseau, dress l’aloès. Elle a été organisée dans la cour de l’un du plus bel édifice de Port-Mathurin, la Résidence. Une splendide maison coloniale construite en bois en 1873.
Pour la valorisation de la langue et la culture créole à Rodrigues, hier, mardi 3 décembre, au Regional Cultural Leisure Center à Mont Plaisir, ont été dévoilées au public les premières pages (400) d’un échantillon de dictionnaire créole Rodriguais.
Ce mercredi 4 décembre, un hommage a été rendu aux artistes Rodriguais à 10h à Port Mathurin.
Le festival prendra fin le dimanche 8 décembre dans la soirée, à Malabar, après un dernier concert qui promet déjà.