Avant les travaux d’installation des rails du Metro Express, a débuté la restructuration des réseaux électriques, télécom, eau et drains à la rue Vandermeersch, jeudi dernier. Cette phase 2 des travaux a pour conséquence la mise en place de nouvelles déviations et fermetures qui entraînent une perturbation du trafic routier dans cette partie des villes-sœurs.

La réorganisation de ces sous-sols est une continuation de ce qui a été complété lors de la phase 1 entre la rue Victor Hugo et le rond-point de Beau-Bassin. Les constructeurs indiens de Larsen & Toubro s’attèlent, depuis jeudi, à la phase 2 des travaux qui s’étaleront sur une période d’environ sept semaines. Avec en amont une modification des mesures de circulation: fermeture de la rue Vandermeersch avec une déviation dans les deux sens.

Les automobilistes se dirigeant vers Port-Louis empruntent désormais la rue Révérend Lebrun pour rejoindre la route Royale et transiter par la rue Malartic avant de revenir vers la rue Vandermeersch. Ceux qui se dirigent vers Rose-Hill sont redirigés vers le trajet de la rue Victor Hugo et rejoignent la rue Vandermeersch à son intersection avec la rue Révérend Lebrun. Quant à ceux qui souhaitent se rendre à Ébène, ils doivent se diriger vers la rue Victor Hugo en passant par boulevard Cowin et rue Révérend Lebrun pour rejoindre la rue Vandermeersch. Les habitants de ladite rue peuvent, eux, y accéder directement.

Avec ces déviations et la rentrée des classes, les embouteillages étaient donc inéluctables. Si la circulation était fluide, jeudi, des bouchons se sont formés sur ce tronçon, vendredi, aux heures de pointe, rendant la circulation automobile extrêmement difficile. En dépit de tous les efforts des policiers pour désengorger le trafic et orienter les véhicules vers les déviations, l’effet d’entonnoir n’a pu être évité. Les automobilistes sont appelés à prendre leur mal en patience dans la perspective de la phase finale des travaux à la rue Vandermeersch, en mars prochain, avec d’autres déviations prévues.

Une fois cette étape bouclée, les autorités commenceront à s’intéresser aux rames du Metro Express, actuellement en cours de fabrication en Espagne. Une délégation mauricienne se rendra sur place le mois prochain. Preuve que les travaux vont bon train, en sus de l’aménagement de drains et la base bétonnière pour les rails du tramway, la structure pour accueillir les rails est déjà en mode installation sur une partie de l’ancienne promenade Roland Armand, à quelques encâblures du rond-point de Beau-Bassin.

Ailleurs à Port-Louis, les conditions de circulation se sont également dégradées. C’est du moins l’avis de certains automobilistes qui pestent que “l’ouverture de l’autopont Decaen n’a en rien fluidifié le trafic. Bien au contraire!”