Le magistrat Ballack, siégeant en Cour de district de Port-Louis, a émis ce matin un Variation Order pour permettre à Jayechand Jingree, CEO de Kross Border Corporate – inculpé provisoirement de « faux » –, de quitter le pays. M. Jingree est, depuis la semaine dernière, en liberté conditionnelle et fait l’objet d’une Interdiction to departure.
En sa capacité d’homme d’affaires, il a émis le souhait de pouvoir se rendre à l’étranger. Son conseiller légal a entrepris les démarches requises et, ce matin, le tribunal a autorisé son client à effectuer un séjour dans quelques pays. Il n’est toutefois pas autorisé à passer par l’Inde car le Velankani Group, créé par Reddy Kolanda, homme d’affaires indien, y est basé. C’est en effet ce partenaire en affaires qui est à l’origine des démêlés du businessman mauricien avec la police. Il reproche au suspect d’avoir commis le délit de « faux et usage de faux » sur des transactions globales de l’ordre de USD 8 milliards échelonnées sur une longue période, avec un préjudice de USD 150 millions pour Kolanda. Ce dernier maintient qu’il n’a jamais été partie prenante des délibérations du conseil d’administration avec des décisions majeures entérinées où sa signature apparaît en bas des Minutes of Proceedings.