L’enquête sur le VarmaGate, dont l’une des conséquences a été la démission du gouvernement de l’ancien Attorney General, Yatin Varma, pourrait prendre une nouvelle tournure dans les jours à venir. En effet, Mario Jeannot, père de l’étudiant chauffeur impliqué dans l’accident de la route à Sodnac du samedi 4 mai, a été informé qu’il devra se tenir prêt à se rendre de nouveau au QG du Central CID dans les prochains jours. Mais à la fin de la semaine, aucune date n’avait encore été arrêtée pour cette prochaine étape dans cette enquête découlant d’un accident de la route avec des allégations d’agression formulées contre un Attorney General en poste à l’époque.
Des recoupements d’informations auprès des sources généralement bien informées avancent que lors de son prochain déplacement aux Casernes centrales, Mario Jeannot pourrait être confronté à une inculpation provisoire de complot dans les négociations engagées subséquentes entre différentes parties en vue de régler ce litige contre le paiement d’une certaine somme d’argent, soit environ Rs 2 millions. Du côté de la famille Jeannot, qui avait porté plainte contre Yatin Varma aussi bien que contre l’ancien Private Parliamentary Secretary (PPS) Reza Issack et l’ex-Chairman de la Mauritius Ports Authority (MPA), Maurice Allet, l’on préfère attendre et laisser venir les événements avant de réagir.
La confirmation de cet éventuel développement viendra prendre à contre-pied la conviction de Me Roshi Bhadain, dont les services sont retenus par Mario Jeannot. Lors de la dernière convocation du père de Florent Jeannot pour interrogatoire, l’homme de loi s’est fait un point d’honneur de souligner avec force que son client a été entendu à titre de témoin par des limiers du Central CID. Lors de son interrogatoire menant à son inculpation, Yatin Varma avait accusé Mario Jeannot d’avoir négocié le paiement d’une somme d’argent pour régler cette controverse susceptible de porter atteinte à la carrière politique de l’ancien Attorney General.
Me Bhadain devait également laisser entendre que si le Central CID allait persister dans la voie de procéder à l’interrogatoire de Mario Jeannot Under Caution, des développements étaient à prévoir dans cette enquête policière avec des hauts et des bas depuis ce samedi 4 mai. La prochaine convocation du père de Florent Jeannot risque d’être relativement animée si Me Bhadain maintient sa position initiale au sujet du traitement à être accordé à Mario Jeannot.
Du côté des Casernes centrales, l’information au sujet du come-back de Mario Jeannot dans l’Interrogation Room est confirmée tout en évitant de se prononcer quant à la nature de la séance d’interrogatoire prévue. « Mario Jeannot devra revenir aux Casernes centrales. Mais à ce stade aucune date n’a été arrêtée à cet effet », laissait-on entendre en fin de semaine.
D’autres sources avancent que dans cette même logique visant à loger une inculpation contre Mario Jeannot, d’autres membres de cette famille, dont entre autres la mère et le jeune Florent Jeannot, pourraient être convoqués pour interrogatoire car au cours des mois de mai et de juin, d’une façon ou d’une autre, ils ont été mêlés de manière active dans ces tractations au nom de Yatin Varma par diverses parties, dont l’ex-PPS Issack et Maurice Allet. Des cadeaux, dont une bouteille de champagne, avaient même été offerts à la famille avant la rupture des négociations au cours de la première quinzaine de juin.
Après cette prochaine étape, le Central CID compte soumettre à l’Office of the Director of Public Prosecutions tout le dossier avec les trois précédentes inculpations provisoires, à savoir celles de Yatin Varma, de Reza Issack et de Maurice Allet en vue de décider de la marche à suivre dans cette enquête.