« Je n’étais pas d’accord pour donner de l’argent…. », a déclaré ce matin au Mauricien Yatin Varma. L’Attorney General se trouve depuis hier au centre d’une tornade politique, dont l’issue est encore incertaine après les allégations concernant des tentatives entreprises auprès de la famille de Florent Jeannot de se rétracter contre paiement d’une importante somme d’argent comme annoncé hier par Le Mauricien.
Yatin Varma, qui avait rendu visite à la famille Jeannot dimanche, affirme que c’est celle-ci qui lui a demandé une compensation financière. « J’ai dit aux Jeannot : est-ce que nous pouvons régler ce problème sans parler d’argent ? Devant la tournure de la situation, je me suis levé et je suis parti en leur disant que j’étais très content d’avoir fait leur connaissance », soutient l’Attorney General.
Pour M. Varma, personne n’avait été mandaté pour discuter avec la famille de Florent Jeannot. « Il n’y a pas eu de médiateurs. Mon grand frère et mon ami Reza Issack pensaient qu’il fallait une réconciliation entre les deux parties. Ils m’ont invité à venir chez eux », explique-t-il. Et d’affirmer avoir rencontré la famille Jeannot, dont les parents, à deux reprises, jeudi et dimanche. On lui aurait fait comprendre que leur fils Florent devait se rendre en Australie pour des études supérieures et qu’il ne pourrait revenir à chaque fois à Maurice.
« L’idée était que je retire le case d’accident et que les Jeannot en feraient de même concernant le cas d’agression alléguée… Et que nous laissions le DPP décider du reste », soutient l’Attorney General. Et d’ajouter tout en insistant qu’il ne fait que dire la vérité : « Ils m’ont invité chez eux. Nous avons reçu un accueil extrêmement chaleureux. Je ne m’attendais pas à ce que les choses prennent la tournure qu’on a eue hier. Ils ont réussi un grand coup ! Mo pa ti panse ki zot pou instal mwa. » À ce matin, M. Varma n’avait fait aucune déclaration à la police, se contentant de dire qu’il comptait consulter son avocat. Au moment de sa déclaration au Mauricien, il n’était pas sûr de se rendre au Parlement.
Pour sa part, Reza Issack affirme s’être rendu chez la famille Jeannot de son propre gré mercredi. « Yatin ne m’a jamais demandé de me rendre là-bas et n’a jamais proposé d’offrir de l’argent. Je connais la souffrance de Yatin dont les parents sont souffrants… », dit le PPS qui était aussi présent chez la famille Jeannot, jeudi et dimanche.
Pour Reza Issack, l’affaire était presque réglée. « La famille m’avait simplement parlé des dépenses effectuées en termes de frais pour l’avocat et j’avais demandé à Yatin de voir ce qu’il pouvait faire », a-t-il expliqué au Mauricien ce matin. « J’ai accompagné Yatin Varma chez les Jeannot toujours dans un esprit de réconciliation. Le projet n’a pas abouti. Je parlerai de tout cela au Premier ministre. »
Par ailleurs, le nom de Maurice Allet, qui connaît les Jeannot, a aussi été cité comme conciliateur dans cette affaire. Il est actuellement absent du pays ; son retour est prévu pour la fin du mois.