Le président de la Mauritius Ports Authority (MPA), Maurice Allet, ne donnant aucun signe de vie ce matin au Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport, le Central CID a pris la décision de revoir le calendrier de travail dans l’enquête sur le Varmagate. Ainsi, tout semble indiquer que l’ancien Attorney General, Yatin Varma, pourrait être interrogé Under Warning et inculpé provisoirement pour le délit de Conspiracy to Pervert the Course of Justice avant Maurice Allet.
Les prévisions initiales étaient que Maurice Allet allait être entendu en début de semaine au sujet de la « mission de médiations », entamée avec un premier appel téléphonique à Mario Jeannot en date du 19 mai dernier et ensuite sur la succession de rencontres avec pour objectif de conclure un deal au nom de Yatin Varma. Mais à ce matin, le Central CID s’est rendu compte qu’il ne pourrait attendre encore le retour du président du PMSD.
Des sources autorisées aux Casernes centrales confirmaient ce matin que des contacts ont été pris avec les conseils légaux de Yatin Varma en vue de démarrer l’interrogatoire. Mais dans l’entourage proche de l’ancien Attorney General, l’on fait comprendre que celui-ci se rendra au QG du Central CID dès que son état de santé le permettra.
L’audition Under Caution de Yatin Varma s’avère une étape cruciale dans l’enquête sur le Varmagate. Le principal concerné est conscient qu’il devra jouer son va-tout et tenter de renverser la vapeur du complot sur les Jeannot. La principale zone d’ombre qui devra être élucidée concerne la partie qui aura proposé en premier le montant pour une éventuelle compensation contre le retrait de l’accusation d’agression portée par Florent Jeannot suite à l’accident de la route du samedi 4 mai à Sodnac.
Mario Jeannot, le père du jeune chauffeur victime d’agression, est des plus catégoriques. La proposition d’argent a été formulée dès la première rencontre dans les locaux de la MPA et porte sur une somme de Rs 1 million. Mais lors de l’ultime rencontre le samedi 15 juin, Yatin Varma avait repoussé ces mêmes allégations. Toutefois, les Jeannot ont un autre témoignage en béton sous formes d’excuses présentées par Yatin Varma à Geneviève Jeannot lors d’une des rencontres au domicile de celle-ci à Flic-en-Flac.
D’autres sources avancent que la clé de l’énigme du Varmagate réside dans l’identité de la personnalité qui aurait poussé Maurice Allet à prendre contact avec Mario Jeannot à partir du 19 mai pour régler le problème. Les deux protagonistes détenant la réponse à cette question ne sont autres que Yatin Varma et Maurice Allet, vu que la proposition du million était déjà sur la table des négociations dès la rencontre en deux temps du 20 mai à la MPA.
Du côté du Central CID, l’on évite de s’engager dans ces conjectures actuellement, préférant poursuivre cette enquête. À la mi-journée, il était question que des enquêteurs de la police se rendent à l’hôtel du gouvernement pour consigner la version des faits du Premier ministre adjoint et ministre de l’Énergie et des Services publics, Rashid Beebeejaun. Son nom a été cité dans cette affaire par Reza Issack, le Private Parliamentary Secretary démissionnaire, qui a été inculpé vendredi dernier.
Après les interrogatoires de Yatin Varma et de Maurice Allet, il n’est pas à écarter que des membres de la famille Jeannot soient convoqués au Central CID pour être confrontés aux allégations portées contre eux par la partie adverse.