Après une longue période d’accalmie, l’enquête du Central CID sur le VarmaGate, avec l’ex-Attorney General, Yatin Varma, inculpé provisoirement de complot de même que Maurice Allet, ancien Chairman de la Mauritius Ports Authority (MPA), et de l’ex-Private Parliamentary Secretary Reza Issack, reprend. Depuis la mi-matinée, Mario Jeannot, le père du jeune Florent Jeannot, agressé le 4 mai dernier par Yatin Varma, est retourné au QG du Central CID pour un exercice de Wrapping Up.
En principe, Mario Jeannot, accompagné de son homme de loi, Me Roshi Bhadain, devait remettre aujourd’hui des copies des enregistrements des conversations avec de multiples intermédiaires venus négocier le retrait des accusations d’agression contre l’ancien Attorney General. Dans ces échanges, il est question de promesses de versement d’argent pour régler à l’amiable alors que dans un premier temps, Yatin Varma avait nié tout acte d’agression contre le jeune conducteur impliqué dans un accident de la route à Sodnac le samedi 4 mai dernier.
Les limiers du Central CID, responsables de ce High-Profile Case, saisiront l’occasion pour chercher des précisions sur la séquence des événements depuis au moins le 20 mai dernier en marge des tractations. Des sources policières avisées indiquent que sur la base des éléments fournis, d’autres suspects pourraient être interpellés à des fins d’interrogatoire.