Dans un communiqué de l’évêché émis à la mi-journée pour saluer le pape François, élu hier soir, le père Jean-Maurice Labour (administrateur du diocèse de Port-Louis en l’absence de Mgr Piat) s’attarde sur la personnalité de l’argentin Jorge Mario Bergoglio. « La première apparition du pape François à la loggia hier nous a donné l’image d’un pape serein, simple dans sa prise de parole », constate-t-il. Selon lui, le nouveau pape a manifesté « une certaine liberté par rapport au protocole ».  
Le vicaire général Jean-Maurice Labour souligne que le continent sud-américain, d’où le Pape François est originaire, est constitué « de la plus grosse concentration de catholiques » qui sont confrontés, selon lui, aux grands défis du monde d’aujourd’hui tels le combat contre la pauvreté et la drogue, les difficultés de la démocratie, la multiplication des sectes chrétiennes. Il ajoute que la réponse de l’évangile à ces enjeux du monde moderne en Amérique Latine « a généré des prophètes courageux » à l’instar de Helder Camara, Sainte Rose de Lima, Alberto Taro (jésuite comme le nouveau pape).
« Je vois avec l’élection du pape François comme un appel prophétique qui invite l’Église à relever les défis auxquels elle est confrontée comme par exemple le scandale de la pédophilie, les difficultés de l’administration centrale de l’Église, le dialogue avec le judaïsme et l’islam, le sécularisme dominant en Occident », croit le père Labour.
Selon l’administrateur du diocèse de Port-Louis, Jorge Maria Bergoglio en se présentant devant la foule hier soir juste après son élection a reflété la sérénité, la simplicité et l’humilité. « À la foule qui attendait sa bénédiction urbi et orbi, il lui a demandé d’abord de le bénir, lui » relève Jean-Maurice Labour.
Par ailleurs, Mgr Maurice Piat qui sera, de retour cet après-midi à l’évêché, présidera une messe dimanche à 17 h en l’église Sainte-Croix à l’occasion de l’entrée en fonction du pape François. Les paroisses aussi sont invitées à prier particulièrement pour le nouveau pape et l’Église au cours des messes de ce week-end.