Intervenant hier soir lors d’une veillée au Monument du Travail Décent pour marquer la Journée mondiale pour le travail décent, la Confédération des travailleurs du secteur privé, par la voix de sa secrétaire, Jane Ragoo, a fustigé les ministres du Travail qui se sont succédé depuis 2008 pour leur inaction par rapport à la promotion du travail décent. Le Monument du Travail Décent, un montage des outils de travail inauguré en 2008 et symbole de la lutte syndicale, est situé à côté du bureau de poste de Rose-Hill.
« Depi 2008, nou finn konn trwa minis du Travay. Zot tout finn koz bel bel koze lor travay desan. Me dan realite ki zot finn fer pou ki la vie travayer amélioré ? Au kontrer. Depi ki ena Employment Rights Act et Employment Relations Act, la vie travayer finn vinn pli amer. Zordi patron pe met travayer deor, ek travayer pa gagne enn sou kompensation. Ek ki sa bann minis-la finn fer ? » a déclaré Jane Ragoo, entourée d’une vingtaine de syndiqués.
« Ena ankor cleaners dan lekol gouvernma ki pe gagne Rs 1 000 par mwa. Zot pa gagne ni Sick Leave, ni Local Leave, ni boni de fin d’année, ni transport. Narien pa gagne lor plato. Si travayer CNT pa ti fer lagrev zot pa ti pou gagne narien. Fode travayer Edition de l’Océan Indien menas desann lor sime pou ki direksyon aksepte donn zot zot augentasyon de 20%. Ki sa bann minis du Travay-la finn fer pou rann la vie travayer mwin amer ? » poursuit la syndicaliste.
Les travailleurs de Maurice, ajoute Jane Ragoo, se voient de plus en plus offrir du travail précaire. « De pli en pli travayer, sirtou bann zenn ek bann fam, retrouv zot ek travay preker, kot zot pa kapav konstruire enn lavenir pou zot ek pou zot fami ».
Pour la syndicaliste, il est important de se recueillir davant le Monument du Travail Décent pour se rappeler la nécessité de lutter pour un monde meilleur. « Avek sa de lalwa-la, bann travayer, sirtou bann travayer sekter prive, finn perdi tou zot drwa fondamantal. Boukou finn perdi plas brit brit. Si nou res lakaz, si nou res lebra krwaze, nou pe retourn petit a petit dan lesklavaz… »
Et Jane Ragoo de rappeler les éléments qui constituent le travail décent : un travail productif, un salaire qui permet de vivre bien, le respect de la santé et de la sécurité au travail, le respect de la dignité humaine des travailleurs, la protection sociale, la possibilité de progresser dans la vie grâce à son travail, la liberté de se syndiquer et l’égalité des chances. « Konbien travayer dan Moris zordi travay dan sa bann kondision-là ? Depi zanvie 12 travayer finn perdi lavi lor zot sit travay. Eski travay desan, sa ? »
Venoo Ramasamy, porte-parole de la Federation of Progressive Unions (FPU), a pour sa part dénoncé la politique « ultra-libérale » des gouvernement successifs. « La CTSP et la CSG-Solidarité finn refiz signe le Decent Work Country Programme pour Moris, parski politik gouvernma li en kontradiction ek konsept travay desan… Olie rann la vie travayer desan, zot pe rann la vie travayer amer, a travers zot politik ultra-libérale. Se pourkwa li important ki nou res mobilize… Sinon, nou lavie pou finn lenfer ! » dit-il.
De nombreux participants à cette veillée ont ensuite successivement témoigné de leur vie de travailleurs.