Le Parti Justice Sociale (PJS) – récemment créé par le Pr Sheila Bunwaree – a, lors de son point de presse, vendredi après-midi, exprimé sa profonde “inquiétude” face à une “démocratie ébranlée.”
Face à la presse et certains partisans du parti, le leader s’est exprimé sur le profond non-respect de Navin Ramgoolam et de Paul Bérenger face à la Constitution et le peuple. “Au PJS, nous souhaitons récrire l’histoire de la démocratie en dessinant un nouveau paysage économique, social, politique et culturel. Notre pays est en danger et la démocratie est sérieusement menacée. Nous sommes dans un tournant décisif. Soit nous décidons de réagir, soit nous laissons le bateau couler et nous mourrons avec. Il faut, donc, agir et réfléchir très vite”, dit Sheila Bunwaree.
Estimant que l’alliance rouge/mauve est un véritable danger pour la démocratie déjà ébranlée de Maurice et que tous les symptômes sont là pour entrer dans une ère de dictature. Elle commencerait à s’y installer, selon les dirigeants du PJS. Ainsi, le nouveau parti invite tous ceux qui croient en une vraie démocratie à le rejoindre pour une manifestation. Celle-ci est prévue à 11h30, le 16 septembre, au kiosque du Champ de Mars. Le cortège se dirigera ensuite à l’Hôtel du gouvernement de 12h à 13h où des slogans seront scandés.
Le parti se joindra par ailleurs à la campagne électorale où elle compte aligner 62 candidats au suffrage universel.