La National Coast Guard, aidée par des pêcheurs du Nord, a repris ce matin les recherches en vue de retrouver deux pêcheurs portés disparus au large de l’Île Plate depuis vendredi en début de soirée. Un troisième, Guy Gabriel, âgé de 62 ans, a été récupéré en mer samedi matin par des pêcheurs. L’embarcation Corsican 1, dans laquelle les trois habitants du Nord étaient partis en mer vendredi, a été retrouvée à la dérive entre l’île Plate et le Coin de Mire samedi matin également. Avec le mauvais temps en mer et le délai accumulé jusqu’ici, les chances de retrouver indemnes Soogrim Kalkaprosand, 57 ans, et Chandrick Boodhonee, 45 ans, s’amenuisent au fil des heures.
Dans la journée d’hier, trois heavy duty boats de la National Coast Guard avec le soutien logistique de membres de l’Helicopter Squadron ont quadrillé la zone au large de l’île Plate lors d’une Search and Rescue Operation en mer enclenchée depuis samedi matin. L’alerte de la disparition des pêcheurs a été donnée vendredi soir par Permal Reeboudren, 59 ans, car le Corsican 1 n’était pas encore rentré de l’île Plate.
Guy Gabriel, qui a été sauvé en mer vers 7 h 30 samedi matin, se rappelle du cauchemar vécu depuis 18 h 30 vendredi quand son embarcation a chaviré alors que lui et ses deux camarades rentraient sur Grand-Baie. « Dé houles sourd inn vinn lor nou bato. Enn finn bat ar nou premie kout, apre enn lot revini », ne cesse-t-il de répéter tout en réclamant continuellement des nouvelles de ses deux camarades.
« Mo pa finn gayn le temps trouv nanier. Mo ti pe grate cari, mo pann gayn letan konpran ki ti pe arrivé. Ler fer linvanter, monn retrouv mwa anba dilo », raconte-t-il. Depuis, il sera sans nouvelle de ses deux camarades, jusqu’à ce qu’il soit secouru par deux autres pêcheurs, Anand Aukhajee, 51 ans, et Ramchandra Calchand, 45 ans.
C’est par un pur hasard que ces deux derniers pêcheurs se sont retrouvés dans les parages du chavirement du Corsican 1. Ils étaient sortis en mer tôt samedi matin pour une partie de pêche. Mais ils ont rencontré un problème technique avec une corde coincée par l’hélice de leur bateau. N’ayant pas pu réparer la panne, ils ont dû changer de trajectoire.
« Depi enn distans, nou finn trouv enn zafer ki pa pe paret normal entr lil Plate ek Coin de Mire. Nou pas ti pe konpran ki été sa. Kan nou finn costé pré, lerla ki nou finn kone enn bato. Li finn deviré ek so pointe lao. En mem tan, nou trouv enn dimoune lève la main ar nou », racontent les deux sauveteurs, qui étaient en compagnie de trois autres personnes à bord de l’embarcation.
Pour Guy Gabriel, qui a passé toute la nuit en mer, c’est un véritable miracle qui se produisait à la vue de cette embarcation. Mais les opérations de secours furent des plus difficiles compte tenu de l’état d’extrême faiblesse du sexagénaire et également de son poids.
« Nou finn bizin zett enn lacorde dans dilo pou riss li akoz li costo. A quat dimoun, finn meme saye avan reusi lev li. Li ti pe affaibli apre sa lanuit ki li finn passé lor dilo. Ti ena blessure lor li, linn tiraillé partout ek finn gagne enn boss lor so latet. Telman li ti pe paniké nou pa finn ose dimann li ki finn arrivé. Enn moman, li ti pe crasse disang », poursuivent Anand Aukhajeeet Ramchandra Calchand, satisfaits d’avoir sauvé la vie d’un autre pêcheur comme eux.
À la mi-journée, la reprise des recherches en mer n’avait pas donné de résultats probants alors que les inquiétudes des proches s’accentuaient. Le Corsican 1, complètement endommagé, a été ramené à terre par la NCG samedi.