Photo d'illustration
  • Une écolière à Baie-du-Tombeau transportée par le Samu après un acte de violence

La CID de Port-Louis recherche activement deux individus pour agression avec préméditation sur un collégien de 12 ans qui se rendait à son établissement scolaire lundi. Les enquêteurs soupçonnent une histoire de vengeance derrière cet acte. En présence de sa mère au poste de police de Pope Hennessy, le collégien est revenu sur ce qui s’est passé.

Ainsi, raconte-t-il, il se trouvait rue Eugène Laurent en route vers son collège le matin quand une moto de couleur noire s’est arrêtée derrière lui et que deux individus en sont descendus. Selon l’adolescent, il n’a pas prêté attention à eux car il ne les connaissait pas. L’un d’eux, portant un casque intégral de couleur orange, a étranglé le collégien pour l’immobiliser.

L’autre se cachant le visage avec un casque de couleur jaune a lancé : « li mem sa » en pointant vers le jeune. Les malfrats l’ont insulté avant de lui donner des coups de poing au visage, au ventre et au dos. Le plaignant est tombé par terre et un des suspects lui a donné un violent coup à la tête. Il s’est mis à pleurer très fort alors que des passants sont venus vers lui pour s’enquérir de la situation.

Entre-temps, les deux malfaiteurs se sont enfuis sur leur moto vers La Citadelle. L’adolescent a pris contact avec sa mère qui s’est empressée de quitter sa maison à Cassis pour venir à son secours, elle l’a emmenée dans son collège pour des raisons de sécurité. Selon l’adolescent, il ignore pour quelle raison ces deux inconnus l’ont agressé.

Néanmoins, il a fait ressortir que la veille, son oncle, avec qui ses parents ne sont pas en bons termes, lui aurait dit : « To mama ti kontan met case kont mwa ek ti pran form 58 akoz mo ti kas so lipie. Mardi mo ena pou pass lakour. To gete ki mo pu fer twa. Kouma mo trouv twa lor sime mo pou desann twa ek torma pa pou kone ki dimoun ki bat so piti. »

Il soupçonne son oncle d’être mêlé à cette agression. Le collégien a été emmené à l’hôpital Jeetoo après cette agression alors que la Child Development Unit, mise au courant de ce cas, lui apportera un soutien psychologique. Entre-temps, la CID recherche activement son oncle et des instructions pour son arrestation ont été données à la police de Bain des Dames, lieu où réside le suspect.

Par ailleurs, un maître d’école à Baie-du-Tombeau a sollicité le Samu après qu’une écolière de 10 ans a été blessée à la tête. Cette dernière a expliqué à la police dans l’après-midi de lundi qu’elle jouait dans la cour de l’école à l’heure de la récréation quand un élève d’une autre classe lui a donné un violent coup à la tête avec une roche. La fillette a aussi reçu des coups de poing au ventre et à l’abdomen.

Elle s’est rendue immédiatement au bureau de la direction en disant qu’elle avait du mal à respirer. D’où la décision de la direction de faire appel aux urgences. Sa mère a été informée de la situation. L’écolière a été placée sous observation à l’hôpital Jeetoo où sa santé est considérée comme stable. Un policier a enregistré sa déposition pour agression sur son lit d’hôpital le soir. Le cas sera référé à la Child Development Unit.