« Toutes les conditions ont été remplies conformément aux recommandations des techniciens du Morcellement Board… », a dit le ministre du Logement, Abu Kasenally, dans une déclaration au Mauricien. La vente d’une superficie de terrain à Rose-Belle est depuis plusieurs semaines au centre d’une polémique entre le MMM et ministre de l’Agro-industrie Satish Faugoo. Le leader de l’Opposition Paul Bérenger a insisté pour que le ministre du Logement Abu Kasenally et le ministre de l’Environnement Deva Virahsawmy expliquent si toutes les procédures ont été suivies.
Des informations obtenues en février 2009 du ministère du logement  mentionnent que Ramdass Ellayah, Representative Sole Director and Shareholder de Indian Consortium ltd, avait soumis une demande en faveur d’un permis de morcellement. Il s’agissait de diviser une superficie de 72219 m2 en 159 lots pour des besoins résidentiels. Le terrain à morceler faisait partie d’un lot plus important appartenant à Rose-Belle SE Board et subséquemment a été acheté par Indian Corsortium en janvier 2009.
Selon nos renseignements, Rose-Belle SE Board a obtenu un permis de conversion des terres en janvier 2004 aux termes du « Voluntary Retirement Scheme for residential purposes » et a obtenu en novembre 2009 son permis Environmental Impact Assessment (EIA). « The morcellement Board considered the application after being satisfied that the proposed morcellement satisfied all planning requirements and made adequate provision for infrastructural works as per plan submitted. »
Conformément à la Morcellement Act « which entitled the developper to execute the infrastructural works », une lettre d’intention a été émise en décembre 2009, souligne-t-on, et le Morcellement Board a finalement recommandé au ministre du Logement d’émettre un permis de morcellement après la fin des travaux d’infrastructures et après avoir obtenu tous les « clearance certificates » des autorités respectives. Le permis de morcellement a été délivré le 5 janvier 2011.