La vente des terres de l’État aux résidents d’ex-CHA et aux 17 000 familles qui louaient de telles terres sur lesquelles se trouve leur unité résidentielle, tel qu’annoncé dans le Budget 2014, ne nécessitera pas un amendement à la Constitution mais un simple amendement à la State Lands Act. C’est ce qu’a répondu le ministre du Logement et des Terres hier, lors de la PNQ du leader de l’Opposition Paul Bérenger. Abu Kassenally a indiqué que sur 12 314 demandes d’achat de ces terres, 9 935 ont obtenu leur titre de propriété, 647 sont under process et les 2 379 autres n’ont pu parvenir au terme de leurs démarches. S’agissant des maisons se trouvant sur les Pas géométriques, le ministre a estimé que « nous devons nous y prendre avec prudence ».
Dans sa PNQ d’hier au sujet de la vente des maisons ex-CHA et des terres de l’État, le leader de l’Opposition avait cherché à connaître auprès du ministre Kasenally, si 1) l’avis du State Law Office (SLO) sur la vente des terres de l’État sur lesquelles se trouvent les maisons ex-CHA aux propriétaires a changé après 2005 ; 2) si tous les propriétaires des maisons ex-CHA ont reçu leur titre de propriété par rapport aux maisons et aux terres de l’État sur lesquelles ces maisons se trouvent ; et 3) les amendements qui seront apportés à la State Lands Act pour permettre aux familles ayant une maison sur un terrain à bail appartenant à l’État d’acheter la terre, indiquant si cela s’appliquera pour les maisons se trouvant sur les sites and service lots.